Presse

OM : Il annonce un échec à Marseille pour Harit

Prêté sans option d’achat par son club de Schalke 04, Amine Harit espère relancer sa carrière du côté de l’Olympique de Marseille.

Son arrivée à l’OM a failli ne jamais se faire. Présent à Marseille dès le week-end dernier, et notamment pour la victoire contre l’ASSE au Vélodrome (3-1), l’international marocain a dû attendre mercredi pour officiellement devenir un Phocéen. Validé par la DNCG, grâce aux efforts financiers de Lirola, Alvaro et Balerdi, le prêt du milieu offensif semble déjà être validé par tout le monde du côté de La Commanderie. Impressionnant à l’entraînement, l’ancien Nantais a aussi délivré deux passes décisives lors du succès de l’OM en match amical contre Nîmes vendredi (4-1). Malgré tout, pour Polo Breitner, la greffe entre Harit et l’OM va avoir du mal à prendre…

« J’ai peur que ça ne marche pas »

« C’est quelqu’un d’extrêmement doué. À Schalke, on dit qu’on s’est débarrassé d’un gros salaire. Le talent est là, ce n’est pas le problème, mais je ne suis pas persuadé qu’il peut devenir un meneur d’équipe. Il n’y a pas que lui qui est fautif. Son environnement n’est pas terrible. Harit ne va pas laisser un souvenir inoubliable au club. C’est un problème de caractère à la base pour Harit, ce n’est pas un leader. Et sans tomber dans la caricature, dans le milieu marseillais, je ne suis pas sûr qu’il puisse gérer sa carrière. Si tu n’as pas de personnes fortes au sein du club pour le visser, j’ai peur que ça ne marche pas. Son poste ? Il a beaucoup été baladé à Schalke mais pour moi son poste c’est numéro 10. Vu comment joue l’OM il peut aussi évoluer à gauche. Il a exactement le même profil que Payet. On va voir ce que ça va donner au niveau stats en France, où c’est plus physique, il y a moins d’espace… », a lâché, sur Le Phocéen, le fin connaisseur de la Bundesliga, qui n’exclut pas non plus un déclic chez Harit du côté de l’OM. Première réponse lors de Monaco-OM dans une semaine…

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page