Presse

OM : Il demande à Eyraud de copier le projet de l’OL et d’Aulas

Suite au départ d’Andoni Zubizarreta et en attendant la décision d’André Villas-Boas par rapport à son avenir à Marseille, Jacques-Henri Eyraud, lui, s’attelle à lancer une nouvelle dynamique au sein de l’OM.

La semaine dernière, le président Eyraud annonçait de grands changements dans l’organigramme du club phocéen. Entre le départ de Zubizarreta et la future arrivée d’un « directeur général chargé du football », Marseille va faire sa petite révolution. Logique, vu qu’après la première phase du Champions Project, portée sur la « reconstruction et la refondation », l’OM va entrer dans la phase deux, lors de laquelle les « considérations financières » auront une importance toute particulière. Dès l’été prochain, l’objectif de Marseille sera donc de vendre des joueurs pour atteindre une « pérennité financière ». Un projet de trading qui ne plaît pas trop à Marseille, où un projet basé sur celui de… l’Olympique Lyonnais ferait plus rêver les supporters. À commencer par Julien Benneteau.

« J’aimerais que l’OM ait le même modèle que l’OL »

« Je ne crois pas que McCourt va débarquer Eyraud plutôt que Villas-Boas. Le président Eyraud est vraiment l’homme du projet de McCourt à l’OM. Pour l’instant, il reste donc en place. Il a une relation compliquée avec son staff et ses joueurs. Mais j’ai du mal à tirer à boulets rouges sur Eyraud. Ce qui est compliqué à l’OM, c’est que ça fait des années qu’on a des ‘présidents délégués’. Aulas est très très énervant, mais j’aimerais que l’OM ait le même modèle que l’OL. Ce qu’Aulas a construit avec l’OL, je rêverais qu’on ait ça à l’OM avec la passion, la ville de Marseille, le centre de formation… Ça ferait un vrai club, une vraie institution. Même ça, Bernard Tapie n’a pas réussi à le créer dans les années 90. Il avait une grosse équipe première, championne d’Europe. Mais il n’était pas propriétaire du stade, ni du centre d’entraînement, pas de formation… Avec l’OM, si un jour on arrive à avoir ce modèle-là, on serait en capacité d’être juste derrière le PSG. Mais on serait dans une autre catégorie que les autres clubs français, car à l’OM, il y a quelque chose en plus », a détaillé, sur Le Phocéen, l’ancien tennisman français, qui va sûrement réussir à mettre un paquet de supporters dans sa poche avec cette idée-là, même si l’OM d’Eyraud et l’OL d’Aulas sont actuellement en guerre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer