Presse

OM : Il dit pourquoi Pickeu est l’homme qu’il faut à Marseille

En quête d’un nouveau « Head of Football » pour prendre la direction sportive de son Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud a plusieurs noms en tête.

Depuis la mise à l’écart d’Andoni Zubizarreta à la mi-mai, le club phocéen est à la recherche d’un nouveau DS, pour épauler André Villas-Boas, qui a finalement décidé de rester à Marseille une saison de plus. Après les rumeurs menant à Antero Henrique, Luis Campos (LOSC), ou Rufete (Espanyol Barcelone), un profil semble faire l’unanimité à l’OM, celui d’Olivier Pickeu. Libre de tout contrat depuis son départ d’Angers en avril dernier, l’ancien manager général du SCO a une bonne réputation en Ligue 1. Si bonne que le président Eyraud a placé une priorité sur Pickeu. Une bonne nouvelle pour l’OM d’après les dires de Quentin Bossé, car même s’il a été viré d’Angers pour « fautes graves », le dirigeant de 50 ans avait quand même réalisé de jolis coups sportifs et financiers dans un petit club français.

Pickeu « a vraiment ce profil de directeur sportif moderne »

« Son bilan est très positif à Angers. Avec l’intelligence de toujours prendre les bons profils au bon moment. Il a un vrai réseau et une connaissance impressionnante du marché français en L1 et L2, et même en N2 ou chez les joueurs exilés dans de petits championnats. Il est même présent à l’étranger, notamment au Portugal grâce à ses bonnes relations avec Jorge Mendes. Il s’implique aussi sur le plan du terrain, comme on a pu le voir dans sa collaboration avec Stéphane Moulin avec qui ils ont bâti l’équipe sur le long terme dans un projet de jeu hyper précis. Je ne suis pas surpris de le voir annoncer à l’OM ou à Monaco, parce qu’il a vraiment ce profil de directeur sportif moderne porté sur le scouting et le trading, présent y compris dans les négociations financières », a avoué, sur Le Phocéen, le journaliste du Courrier de l’Ouest, qui estime donc que Pickeu a les épaules assez larges pour assumer un rôle majeur à l’OM, avec une énorme pression. Puisque lors du prochain mercato, le futur « Head of Football » devra vendre pour 60 millions d’euros de joueurs tout en renforçant l’effectif de Villas-Boas. Pas une mince affaire, surtout en cette période de crise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer