Presse

OM : La Lazio avant le PSG, Marseille est prévenu

Si tous les Marseillais ont déjà la tête tournée vers le Classique de la Ligue 1 contre le PSG, l’OM a d’abord un gros match à jouer contre la Lazio Rome en Europa League.

Après le succès de Marseille contre Lorient dimanche dernier, les médias n’en avaient que pour le choc face au PSG, prévu dimanche prochain au Stade Vélodrome. Mais face aux journalistes, plusieurs joueurs ont répété une chose : avant de penser à Paris, il faudra d’abord se concentrer sur la Lazio. À juste titre, car l’OM devra aller chercher un bon résultat en Italie pour continuer à croire en la qualification pour la phase finale de la C3. Troisième du Groupe E, après deux nuls contre le Lokomotiv Moscou (1-1) et Galatasaray (0-0), l’équipe de Jorge Sampaoli n’ira pas à Rome en touriste jeudi. Encore heureux, vu que l’OM va quand même affronter une grosse équipe européenne, qui vient de battre l’Inter Milan en Série A (3-1). Autant dire que Marseille peut s’attendre à souffrir contre le groupe de Maurizio Sarri. Et ce n’est pas Mirko Ioime qui dira le contraire.

« L’une des cinq meilleures équipes de la compétition »

« C’est une équipe un peu compliquée à déchiffrer, car ils ont joué le contre pendant des années avec Inzaghi, avant d’opter pour un jeu de possession depuis l’arrivée de Sarri. Sauf qu’ils ont réalisé leurs meilleurs matchs cette saison face à la Roma et samedi face à l’Inter en évoluant en contres. Ils n’ont pas trop le choix car leur défense est assez lente, et si Sampaoli aligne des flèches comme Dieng ou Ünder, ça pourrait être intéressant. En revanche, ils possèdent un milieu de terrain de grande qualité, au-dessus de l’OM selon moi, avec des éléments comme Milinkovic-Savic, Lucas Leiva et surtout Luis Alberto. Même chose devant avec Immobile et Felipe Anderson. En fait, ils ont 12 ou 13 très bons joueurs, mais un banc assez peu fourni, moins bon que celui de l’OM. Sur le papier, la Lazio, c’est clairement l’une des cinq meilleures équipes de la compétition, avant l’arrivée des repêchés de la Champions League. La vraie question reste de savoir s’ils la joueront à fond », a avoué, sur Le Phocéen, le spécialiste du championnat italien, qui sait que Milik aura envie de briller pour ses retrouvailles avec Sarri, son ancien coach au Napoli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page