Presse

OM : La signature des jeunes du centre, c’est juste du vent

Suite au gros couac dans le dossier Isaac Lihadji, l’Olympique de Marseille a trouvé la parade ultime pour ne plus se faire piquer ses jeunes talents.

Même si le centre de formation du club phocéen n’est pas encore au niveau de celui de l’OL ou du PSG, Marseille dispose quand même de très bons jeunes. Malgré une montée en puissance de sa formation depuis l’arrivée de Frank McCourt, l’OM a quand même perdu le plus grand espoir de sa pouponnière, vu qu’Isaac Lihadji a refusé de signer son premier contrat pro dans son club formateur pour rejoindre le LOSC. Refroidi par ce départ, Jacques-Henri Eyraud a alors décidé de changer sa stratégie avec ses jeunes. C’est donc pour cette raison que l’OM a fait signer cinq nouveaux contrats pros la semaine dernière : Nassim Ahmed (milieu de 19 ans), Richecard Richard (latéral droit de 18 ans), Cheick Souaré (milieu de 17 ans), Jorès Rahou (milieu offensif de 17 ans) et Ugo Bertelli (attaquant de 16 ans). Une flopée de signatures qui ne signifie pas grand-chose, selon Christophe Champy.

« Calmons-nous sur cette vague de signatures ! »

« Il y a un buzz énorme sur les contrats des jeunes. On s’excite là-dessus. Mais l’OM n’a pas signé huit pépites qui vont jouer en Ligue 1. C’est un nouveau football. C’est un football trading en Europe. Les années précédentes, on aurait peut-être signé un ou deux contrats pros avec cette génération-là. Mais aujourd’hui, dès lors que l’on décide de garder un jeune, il faut lui faire signer un contrat pro. Parce que sinon, les clubs étrangers viennent chercher ces joueurs gratuitement. Donc là, c’est une autre manière d’appréhender le football. En plus, l’OM va jouer la Youth League. Mais normalement, les jeunes qui ont signé cette année, ils n’auraient pas signé chez les pros en temps normal, à l’exception d’un joueur ou deux, comme Souaré. Là, c’est juste pour éviter de se faire piller. Mais il faut vraiment mettre un bémol sur tout ça. Ce ne sont pas des phénomènes. Et il n’y en aura peut-être qu’un seul qui jouera en L1 un jour dans 3-4 ans… Donc calmons-nous sur cette vague de signatures ! Après, ça montre quand même que la formation progresse à Marseille », a expliqué le journaliste du Phocéen, qui a donc du mal à croire que l’OM a trouvé ses nouveaux Bouba Kamara ou Maxime Lopez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer