OMPresse

OM : Le vestiaire ne tient qu’à un fil pour Mathieu Grégoire

Mal en point depuis plusieurs semaines, l’Olympique de Marseille n’est pas en crise mais cette dernière pourrait bien éclater si les mauvaises performances continuent à s’enchaîner.

Éliminé et dernier de son groupe en Europa League, sixième du championnat avec déjà six revers avant la trêve hivernale, l’OM se doit de réagir ce mercredi soir avec la réception du R.C Strasbourg pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Si l’entraîneur, Rudi Garcia, reste confiant malgré tout, certains joueurs de l’effectif commenceraient à douter.

« Beaucoup de joueurs doutent des choix du staff, de ses intentions de jeu, du niveau des coéquipiers, des recrues, d’eux-mêmes, parfois. »

C’est l’avis de Mathieu Grégoire, journaliste à L’Équipe et spécialiste du club phocéen : « L’idée du moment n’est pas de relancer des joueurs comme Jordan Amavi ou Kostas Mitroglou, l’urgence impose une réaction. Privé de Florian Thauvin (suspendu), son meilleur buteur (11 buts en L 1, 2 en Ligue Europa), il pourrait relancer Lucas Ocampos en pointe. L’Argentin lui a donné satisfaction contre Limassol. Grâce à quelques personnalités, le vestiaire n’est pas devenu un panier de crabes, mais beaucoup de joueurs doutent des choix du staff, de ses intentions de jeu, du niveau des coéquipiers, des recrues, d’eux-mêmes, parfois. Pour chasser cette désunion qui guette, Garcia va aller à l’essentiel et composer des onze classiques pour Strasbourg et Angers, samedi, » a écrit le journaliste dans l’édition de L’Équipe du mercredi 19 décembre. Même devant à peine 10.000 spectateurs au Vélodrome ce mercredi soir, Marseille n’a plus vraiment le droit à l’erreur.

Bouton retour en haut de la page
Fermer