Presse

OM : Longoria c’est Diouf réincarné, Jean-Claude Leblois jubile

Déjà très apprécié dans son rôle de directeur sportif, Pablo Longoria a conquis les supporters de l’OM depuis sa prise de fonction comme président.

Il faut dire qu’il succédait à un Jacques-Henri Eyraud qui avait réussi à faire l’unanimité contre lui. Mais en plus de son activité sur le marché des transferts, le nouveau président marseillais affiche sa volonté de défendre l’institution au-dessus de tout. Cela lui vaut une admiration sans faille de la part des supporters mais aussi visiblement des journalistes qui suivent l’OM de près. C’est le cas de Jean-Claude Leblois, qui écrit dans La Provence à quel point il a été séduit par l’attitude et la détermination de Pablo Longoria dans les incidents à Nice. 

« Considéré jusque-là comme un super directeur sportif, capable de citer le nom d’un obscur joueur de D3 jamaïcaine ou le résultat d’un match de U13 en 2008, il avait su montrer ses qualités de négociateur lors du mercato et de gestion de l’effectif. Des compétences liées au football, à la différence de son prédécesseur, Jacques-Henri Eyraud. À Nice, dimanche, il a surtout fait preuve de personnalité et de fermeté, assumant une décision que le regretté Pape Diouf n’aurait sans doute pas renié. Par ricochet, il a nourri le sentiment d’appartenance auprès des supporters, ce “Fier d’être Marseillais” qui traverse les générations. Ce qui souligne sa nouvelle dimension présidentielle. Lui ne le voit pas comme ça et estime avoir endossé le costume dès sa prise de fonctions, le 26 février, afin de défendre bec et ongles l’institution. Mais c’est l’épreuve des faits qui révèle les hommes. Dimanche, les fidèles de l’OM ont eu la confirmation que Pablo Longoria avait la taille patron » a expliqué le journaliste, pour qui le président de l’OM est totalement adopté par le peuple marseillais. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page