Presse

OM : Marseille-Nice reporté, une aubaine pour Villas-Boas

Ce mardi, le match de Ligue 1 entre l’Olympique de Marseille et l’OGC Nice, prévu le week-end prochain, a officiellement été reporté à cause du Covid-19. Une bonne nouvelle pour l’équipe d’André Villas-Boas ?

Dans quelques semaines, le club phocéen va avoir un problème de calendrier. Car d’ici à la trêve hivernale, l’OM joue déjà deux matchs par semaine entre la Ligue des Champions et le championnat. Autant dire que la LFP aura bien du mal à reprogrammer les deux matchs en retard de Marseille contre Lens et Nice avant la fin de l’année 2020. En attendant, la formation de Villas-Boas profite d’un arrêt forcé pour recharger les batteries avant le sprint final. Entre son dernier match à Strasbourg le 6 novembre dernier (1-0), et son prochain rendez-vous contre Porto en C1 mercredi prochain, l’OM aura passé 18 jours au repos. Et pour Arnaud Chabert, cette trêve prolongée va être bénéfique à l’OM.

« Une bonne occasion de remettre tout le monde à niveau »

« Cela aurait été problématique si l’OM avait été dans une bonne dynamique. Là, je dirais plutôt que c’est le contraire, notamment en terme d’état physique. Avec cet enchaînement des matchs tous les trois jours et les résultats difficiles en Champions League, ce break est même assez positif. Villas-Boas et son staff vont ainsi pouvoir remettre certains joueurs à niveau, mais aussi décharger l’émotion négative par rapport aux résultats et aux contenus de certains matchs. Autant, la première trêve était mal tombée avec le report des matchs dû au Covid, autant celle-ci me semble assez bienvenue compte tenu du contexte. On peut imaginer une deuxième préparation, surtout avec les disparités physiques que l’on a pu constater. C’est donc une bonne occasion de remettre tout le monde à niveau en augmentant l’intensité des entraînements, tout en aérant un peu les têtes », a expliqué, sur Le Phocéen, le préparateur physique marseillais, qui espère que le staff marseillais aura profité de ce temps libre pour faire des remises à niveau individuelles, comme cela a apparemment été le cas avec Dimitri Payet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page