Presse

OM : Pour Rolland Courbis, Sampaoli met ses joueurs en danger

Confronté à des calendriers de plus en plus chargés, les joueurs ne sont pas épargnés par les blessures. Et la tendance devrait empirer d’après Rolland Courbis, notamment inquiet pour les Marseillais de Jorge Sampaoli.

Malgré les critiques qu’ils subissent, les clubs qui ont refusé de libérer leurs joueurs pour les Jeux Olympiques ont une bonne raison. Les internationaux sont confrontés à des calendriers de plus en plus chargés et ne bénéficient que de vacances écourtées. Résultat, leur préparation physique est elle aussi raccourcie au risque de s’exposer à des blessures. C’est pourquoi Rolland Courbis annonce encore plus de pépins physiques la saison prochaine, notamment à l’Olympique de Marseille.

Sampaoli, « c’est de la folie »

« Je pronostique, dans les six mois à venir, un record de blessés qui sera sans précédent, a prédit le consultant pour Le 10 Sport. Dans le sport en général, pas seulement dans le foot. Tout simplement parce que depuis bientôt deux ans, il n’y a eu aucun équilibre dans les préparations physiques. Entre les coupures, les redémarrages à zéro, les montées en puissance, etc… Mais on va dans le mur ! A RMC, pour me taquiner, certains m’appellent Docteur Courbis. Cette fois, j’espère me tromper, mais je prédis une belle hécatombe et des infirmeries pleines. »

« Et si certains clubs ont pris l’habitude de dire “il faut doubler les postes”, moi je dis qu’ils feraient peut-être mieux de les tripler, a conseillé l’ancien coach marseillais. Et quand je vois des clubs comme l’OM, qui font des matchs de préparation tous les trois jours… Mais tu t’entraînes quand ? Et les joueurs, ils se reposent quand ? Jorge Sampaoli est sûrement un très grand entraîneur, mais le niveau de sa préparation et l’intensité qu’il demande, c’est de la folie dans le contexte actuel. J’ai très peur pour la suite, pour les joueurs… » D’autant que l’agenda de l’OM sera plein avec l’Europa League.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page