Presse

OM : Ruiné au mercato, Marseille active le mode « retour vers le futur »

L’Olympique de Marseille, qui accuse un déficit colossal, est dans l’obligation de vendre au moins deux joueurs à forte valeur marchande pour échapper aux sanctions de l’UEFA.

Crise liée au coronavirus ou pas, l’OM est dans le rouge et pour se sortir de cette situation, les dirigeants phocéens devront se montrer inspirés au mercato. Dans un premier temps, ils devront vendre au moins deux joueurs afin de limiter le déficit actuel. Ensuite, il sera question de bâtir une équipe compétitive à moindre coût, capable de lutter pour une nouvelle qualification européenne en Ligue 1 et de ne pas être ridicule en Ligue des Champions. Selon Jean-Philippe Durand, interrogé par Le Phocéen, la tâche s’annonce ardue pour Andoni Zubizarreta et André Villas-Boas. Mais pas impossible pour l’ancien patron de la cellule de recrutement de l’OM, qui rappelle qu’en 2016, il avait réussi à bâtir une équipe avec zéro euro en poche en recrutant notamment Thauvin, Gomis ou Vainqueur.

L’OM invité à prendre exemple sur le mercato de 2016

« Les tarifs vont forcément baisser avec la crise, c’est ce que j’imagine, en tout cas, car les clubs vont souffrir économiquement. C’est un peu différent en France car les droits TV vont fortement augmenter, mais les clubs français ne feront pas de folies. On sait que l’OM se dirigeait déjà vers une intersaison compliquée, même sans la crise actuelle. Raison de plus pour chercher à recruter malin, et c’est possible. Le message des clubs aujourd’hui, c’est de dire qu’on ne sait pas où on va. Il faut envisager plusieurs scénarios : un où on a l’argent pour recruter, un autre où on en a un peu moins, et le dernier où on n’en a pas du tout. Ça a le mérite d’ouvrir encore plus notre champ de vision, et ça me rappelle la saison 2016-2017 où les dirigeants de l’OM nous avaient demandé de faire une équipe avec zéro euro » a indiqué celui qui travaille désormais pour plusieurs clubs allemands, et qui conseille donc à l’OM d’être très malin pour s’en sortir au prochain mercato estival.

Bouton retour en haut de la page
Fermer