Presse

OM : Sans Payet ni Milik, Walid Acherchour n’en revient pas

Accroché par le Lokomotiv Moscou (1-1) jeudi en Europa League, l’Olympique de Marseille a réalisé une excellente prestation. Les Marseillais étaient pourtant privés de Dimitri Payet et d’Arkadiusz Milik, d’où l’étonnement de Walid Acherchour.

L’Olympique de Marseille ne peut qu’avoir des regrets. Sur le terrain du Lokomotiv Moscou, les coéquipiers de Mattéo Guendouzi ont dominé la partie presque de bout en bout. Un avantage d’un but et une supériorité numérique auraient dû leur permettre de rester devant. Mais la formation de Jorge Sampaoli a fini par concéder le match nul en fin de rencontre. Pas de quoi entamer l’enthousiasme de Walid Acherchour, impressionné par ces Marseillais privés d’Arkadiusz Milik en reprise et de Dimitri Payet resté sur le banc.

« C’est assez dingue ! »

« On a dit que ce match nul est une mauvaise opération. Mais il faut remettre les choses dans leur contexte, a réagi le journaliste sur Winamax TV. C’est une équipe où il manque Milik, le meilleur buteur de la fin de saison dernière, et Payet qui est le meilleur joueur sur le début de cette saison. Et ils te fournissent un contenu comme contre Monaco (victoire 2-0), avec un Harit qui n’avait pas encore joué et qui vient d’enchaîner deux matchs. Moi je trouve ça assez fou quand on prend le contexte. »

« Malgré les deux points perdus, sans Payet ni Milik dans les 25 derniers mètres, tu as des cheminements de passes pour te créer énormément d’occasions face à un bloc bas. Et c’est le plus dur dans le football aujourd’hui, a souligné Walid Acherchour. Quand tu vois le nombre de situations créées sans le talent de Milik, Payet, avec Dieng qui a enchaîné son deuxième match en trois jours, avec Ünder qui se relance, avec Harit… C’est assez dingue ! » L’Olympique de Marseille a effectivement de quoi se montrer optimiste cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page