Presse

OM : Vendre Amavi pour Sergio Gomez, la mission de Longoria

Alors que l’Olympique de Marseille va chercher à finir l’année 2021 du mieux possible, le mercato hivernal est déjà dans toutes les têtes.

Il y a quelques jours, Jorge Sampaoli n’a pas hésité à mettre la pression sur ses dirigeants en vue du prochain marché des transferts. Lors de celui-ci, l’entraîneur argentin espère l’arrivée de plusieurs joueurs d’expérience afin de renforcer son groupe pour la deuxième partie de saison. Une volonté confirmée par Pablo Longoria, qui annonce que l’OM ne recrutera qu’en cas de ventes en janvier prochain. « On cherche plutôt des profils différents depuis quelques mois sur ce mercato d’hiver. En cas de sortie de différents joueurs, on veut avoir des possibilités de rechange », a effectivement lâché, dans L’Equipe, le président marseillais, qui aura plusieurs dossiers chauds à gérer en début d’année 2022. Et notamment au poste de latéral gauche, comme l’explique Jérémy Attali.

« On parle de Sergio Gomez à l’OM »

« Pour voir des arrivées, il faudra d’abord que l’OM vende des joueurs. La DNCG est là et surveille les comptes du club. Caleta-Car aura sans doute des touches. Il y aura aussi le cas Bouba Kamara. Le dossier Amavi sera aussi à suivre, car il a quand même une belle petite cote en Angleterre. Si l’OM arrive déjà à se débarrasser de son salaire, ce serait quand même sympa. Mais un transfert de 3-4 ME, ce n’est pas le bout du monde pour un club anglais. Et dans l’autre sens, on parle de Sergio Gomez à l’OM. C’est un latéral gauche qui est en train de flamber à Anderlecht. Il a été formé au Barça. C’est une première rumeur. Ce serait pour jouer à un poste de piston gauche. Si l’OM venait à prêter Luis Henrique, et s’il ne reste plus que De la Fuente comme ailier gauche, pourquoi ne pas tenter ce joueur-là. Ça coûte cher, mais si l’OM arrive à vendre des joueurs, ça peut le faire », a lancé le journaliste du Phocéen, qui sait que Marseille a clairement besoin d’un renfort dans le couloir gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page