Presse

OM : Vendre neuf joueurs pour 60 ME, il est pour

Même si les suiveurs de l’Olympique de Marseille n’ont plus que le nom de Mourad Boudjellal à la bouche, la vie du club phocéen continue avec notamment le mercato.

Depuis quelques heures, la Vente OM occupe tous les esprits du côté de l’OM. Mais sachant que le projet de rachat peut traîner jusqu’en septembre prochain, si jamais McCourt venait à accepter la future offre du fond d’investissement du Moyen-Orient, la direction actuelle se doit quand même de plancher sur le mercato estival et la saison à venir. Et pour cela, Marseille peut compter sur André Villas-Boas. Alors qu’il a décidé de rester un an de plus sur le banc de l’OM, malgré le départ de son ami Zubizarreta, l’entraîneur portugais a proposé 15 recrues potentielles au président Eyraud, dont Pape Gueye (Watford) ou Mickaël Cuisance (Bayern Munich). Sauf qu’avant de penser à faire de bonnes affaires sur le marché, l’OM devra surtout vendre pour 60 ME de joueurs. Une mission que Christophe Champy a tenté de remplir à la place du Head of Football, toujours pas nommé à l’OM.

Kamara, Lopez, Strootman… L’heure des grosses ventes à l’OM

« Comment l’OM peut récupérer 60 ME sur le mercato ? La grosse vente, ça doit être celle de Bouba Kamara (40 ME). Je n’ai rien contre lui, il est excellent. Mais de mon vivant, j’aimerais voir un joueur fabriqué par l’OM partir pour beaucoup d’argent dans un grand club européen. Les autres le font, alors pourquoi pas Marseille ? Si on a une opportunité de vendre Kamara pour 40 ME cet été, il faut le vendre, même si ce prix paraît élevé. En tout cas, on sera fiers d’avoir participé à sa réussite. Ma deuxième plus grosse vente, ce serait Lopez (8 ME). Il a fait son temps, c’est un bon joueur. Il pourra mieux s’exprimer dans le championnat d’Espagne. 8 ME, c’est bien. Si par miracle, un club propose 3 ME pour Strootman, bon vent à lui ! Je le laisse partir. Germain pour 3 ME, pareil. Je l’aime bien, mais son salaire est démesuré à Marseille. Ensuite, j’ai mis un Perrin à 2 ME. Rocchia pareil. Et enfin, on a des petites cacahuètes pour 1 ME : Mitroglou, Chabrolle, Khaoui. Au total, ça fait 61 ME, car je suis un directeur sportif performant, donc je vais au-delà de l’objectif fixé », a lancé le journaliste du Phocéen, qui sait que l’OM aura forcément besoin de vendre cet été, même en cas de rachat, sachant que Marseille devra équilibrer ses comptes la saison prochaine pour rentrer dans les clous du fair-play financier de l’UEFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer