Presse

OM : Villas-Boas fait une Eyraud, Julien Cazarre défend les Marseillais

Après la polémique autour du président Jacques-Henri Eyraud, c’est l’entraîneur André Villas-Boas qui a critiqué les supporters de l’Olympique de Marseille. Des déclarations qui étonnent même dans le camp parisien.

Comparés à ceux de Jacques-Henri Eyraud, les propos d’André Villas-Boas sont presque passés inaperçus. Il faut dire que le président de l’Olympique de Marseille a fait fort lorsqu’il a regretté que les dirigeants du club phocéen soient supporters marseillais… La polémique n’a pourtant pas empêché le Portugais d’ajouter sa critique. « Le problème de Marseille, c’est que le sentiment d’amour/haine des supporters est trop intense, constatait le coach dans les colonnes d’O Jogo. En ce sens, ce n’est pas comme le FC Porto, parce qu’il n’y a pas de point intermédiaire de raison. »

Un commentaire étonnant, même pour un fan du Paris Saint-Germain comme Julien Cazarre. « Le truc qui me chiffonne, c’est la dernière sortie du coach à barbe rousse dans un journal portiste où il nous expliquait que le problème de l’OM était sa ferveur versatile et son tropisme émotionnel, a réagi le chroniqueur de France Football. Euh… Il est sérieux, lui ? Déjà qu’on a Jacques-Henri pour trouver qu’il y a trop de supporters de l’OM à l’OM, maintenant, les Marseillais sont trop passionnés et pas assez raisonnés. »

Cazarre recadre Villas-Boas

« Écoute, mon petit coco, entre nous, s’il n’y avait pas cette ferveur et cette démesure, tu aurais signé là-bas juste pour coacher Payet, Rongier et Sakai ? S’il n’y avait pas une ville dont le cœur bat démesurément pour son club, tu serais venu te taper des matchs à Gaston-Gérard ou à Roudourou ? Si les gens n’étaient pas plus fadas de leur équipe qu’un hipster du vin naturel ? Tu me fais penser à mon cousin Ludo. Il me disait toujours : “Moi, j’adore la mer, mais y a trop d’eau !” Entre nous, c’est pas beaucoup plus con », s’est moqué l’humoriste, prêt à reconnaître la belle passion du public marseillais pour son club.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page