Presse

OM : Youcef Belaili, un dossier flou pour Longoria

Annoncé dans le viseur de l’Olympique de Marseille en vue du prochain mercato hivernal, Youcef Belaili a une vraie chance de débarquer en Ligue 1. Enfin, si son dossier ne se complexifie pas trop…

Depuis quelques jours, la rumeur envoyant Youcef Belaili à Marseille fait couler beaucoup d’encre. Il faut dire que l’attaquant de 29 ans vient de briller avec sa sélection d’Algérie. Vainqueur de la Coupe Arabe 2021 avec son pays, l’ailier gauche se retrouve sur le marché des transferts. Puisqu’après avoir éliminé le Qatar en demi-finales de cette Ligue des Nations arabe le 15 décembre dernier, Belaili a été viré de son club, le Qatar SC. Ou pas, vu que certaines sources disent que Belaili a lui-même payé sa clause de sortie pour se retrouver libre en vue du prochain mercato. Autant dire que ce dossier est flou. De quoi inquiéter la rédaction du Phocéen, alors que l’OM semble être sur le coup via Pablo Longoria.

« Cela n’en vaut peut-être pas la peine »

« Au club, la méfiance est de mise. C’est qu’il y a déjà plusieurs personnes qui ont appelé pour vanter les mérites du milieu offensif. Ce qui peut laisser augurer d’un transfert où les intermédiaires (et donc les commissions) sont multiples. Pour autant, le dossier a aussi été porté par des agents qui ont toute l’attention de Pablo Longoria. Mais il y a fort à parier que, même sans réseau préférentiel, le président de l’OM se serait penché sur le dossier, au moins pour évaluer les chances de son club : il s’agit d’un élément à 16 passes décisives et 3 buts sur ses 15 dernières sélections avec l’Algérie, qui serait prêt à gagner bien moins que ses 300 000 euros nets du Qatar pour enfin s’imposer en Europe, qui est un milieu offensif pouvant jouer à gauche, là même où Sampaoli demande de l’expérience et que justement, le coach de l’OM a sa méthode pour tirer le meilleur de ces éléments jugés par d’autres compliqués. Sur le papier, Belaïli, ce peut être un coup sur le marché, un de ceux que demande Frank McCourt à son équipe dirigeante pour rentabiliser l’affaire. Mais il y a encore beaucoup d’interrogations à lever. Déjà, le joueur est-il vraiment libre ? Si c’est pour refaire “une Lassana Diarra” avec une décision a posteriori du TAS qui altère de facto la motivation du joueur, cela n’en vaut peut-être pas la peine », peut-on lire sur le site marseillais, qui sait que Belaili est aussi dans le viseur de Montpellier tout en étant indisponible jusqu’en février à cause de la CAN…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page