PressePSG

PSG : Cazarre prend le PSG pour cogner sur Mediapart

Depuis les révélations de Mediapart sur les Football Leaks impliquant notamment le Paris-Saint-Germain, beaucoup de consultants et spécialistes du football en France ont pris la défense du club de la Capitale.


Après les révélations sur les dessous du transfert de Kylian Mbappé ainsi que sur certaines clauses de son contrat, Mediapart a révélé que le club parisien pratiquerait un fichage ethnique pour son modèle de recrutement et de formation et ce, dès le plus jeune âge. Surprenant voir totalement impensable pour certains consultant comme Julien Cazarre qui préfère ironiser et attaquer le site internet d’actualité : « Après nous avoir appris que Mbappé demandait un jet privé alors que, franchement, on était persuadé qu’il négociait des tickets resto, après nous avoir mis au parfum des fichages ethniques qui nous prouvent qu’il y a de la discrimination par la couleur dans le foot, alors que ça saute aux yeux que le PSG, comme d’autres clubs, ne prend jamais aucun Noir, quand les rédactions de Mediapart et de tous les autres organes de presse voient fleurir en leur sein une multitude de Blacks à des postes à responsabilité… » a balancé le consultant pour France Football.

Franc et provocateur comme à son habitude, l’humoriste a embrayé sur la possible création d’une ligue fermée : « Le dernier scoop en date? Les grands clubs européens (ceux qui ont l’oseille, en gros) pensent à nouveau à l’éclosion d’une Super Ligue fermée bien entre soi, bien sélecte, comme un Rotary Club du foot avec du bedonnant sirotant son 12 ans d’âge dans un fauteuil Le Corbusier (…). Wouah, génial ! En gros, Paris, Marseille et Lyon joueraient dans cette élite et les autres ploucs français les regarderaient à la télé du haut de leur L1 en bois. Heureusement que l’idée n’est pas tombée il y a vingt ans, sinon c’est Metz et Lens qui entraient dans le bizz… » a conclu Julien Cazarre qui ne pratique jamais la langue de bois surtout lorsqu’on lui parle de « son » club.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page