Presse

PSG : La légende Cavani s’en va, Michel Denisot s’incline

Ce 30 juin 2020 restera un jour spécial pour tous les supporters du Paris Saint-Germain. Car c’est ce mardi soir qu’Edinson Cavani quittera officiellement le club de la capitale.

C’est une page d’histoire longue de sept saisons qui va se tourner au cours des prochaines heures. Après avoir marqué 200 buts en 301 matchs sous le maillot du PSG, l’international uruguayen va effectivement faire ses valises. En fin de contrat, l’attaquant de 33 ans a refusé de faire du rab, au contraire de Thiago Silva, Choupo-Moting et Rico, qui ont prolongé deux mois de plus à Paris avant de partir. Le Matador, lui, a choisi une autre option, puisqu’il a préféré privilégier son futur contrat dans un nouveau club, comme a pu le faire Thomas Meunier avec Dortmund, plutôt que de traîner les pieds au PSG, où il espérait une prolongation d’au moins une saison. Au final, le meilleur buteur de l’histoire de la formation francilienne n’a reçu aucun cadeau de la part de Leonardo. Un regret pour les suiveurs parisiens, même si dans tous les cas, Cavani restera une légende du PSG. C’est en tout cas l’avis de Michel Denisot.

Cavani « est un des plus grands joueurs de l’histoire du PSG »

« Cavani a créé un lien très fort avec le public, avec les supporters, parce qu’il est authentique, sincère, engagé et généreux. Il a beaucoup de valeur, de charisme, de générosité. Chaque grand joueur est très spécifique, mais je le comparerais à Raï, qui était là à 100 %, qui s’est attaché au club. Il me fait penser à lui. Il m’a fait vibrer, on est avec lui quand il est sur le terrain, ce n’est pas le cas de tous. Sur cinquante ans, il est compliqué de se limiter à cinq attaquants, mais il fait partie des miens, oui. Il est un des plus grands joueurs de l’histoire du PSG et de ceux qui resteront dans le cœur du public, c’est un lien très important. Son départ ne change rien. Il respecte son contrat. J’avais seulement rêvé qu’il marquerait à la 119e minute le but de la victoire en finale de la Ligue des Champions », a assuré, dans France Football, l’ancien président du PSG (1991-1998), qui sait que le record de buts de Cavani sera difficilement battable dans les années à venir, sauf si son remplaçant Icardi empile but sur but.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer