Presse

PSG : Mbappé toujours aussi impressionnant

Sous le feu des critiques au sein du Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé a parfaitement répondu présent face à Strasbourg en L1 samedi (4-2).

En l’absence de Leo Messi et de Neymar, tous les deux en tribunes pour apprécier le spectacle, Kylian Mbappé devait prendre le leadership de l’équipe de Mauricio Pochettino. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le champion du monde a répondu aux grandes attentes placées en lui. Après une bonne entrée en matière contre Troyes la semaine passée (2-1), avec une passe décisive au compteur, l’international français en a fait voir de toutes les couleurs à la défense alsacienne. Auteur d’une réalisation, contrée par Ajorque (26e), Mbappé a aussi été décisif sur le troisième but de Draxler (27e), avant de délivrer un caviar à Sarabia pour le 4-2 (86e). Une performance XXL qui lui permet d’avoir le statut d’homme de cette rencontre comptant pour la deuxième journée de L1 dans la presse nationale.

« Ses appels et ses fulgurances restent précieuses pour son équipe »

L’Equipe : « Placé sur l’aile gauche, il a fait très mal à Perrin. Ses démarrages ont été précieux pour fissurer le bloc alsacien. Une bonne connexion avec Draxler. Il perd deux duels devant Sels (48e, 62e) mais est directement impliqué sur trois buts : une frappe contrée qui aboutit à un c.s.c. d’Ajorque (25e) et deux caviars pour Draxler et Sarabia (27e, 86e) ».

Foot Mercato : « Sifflé par le Parc des Princes lors de la composition des équipes, le génie français s’est montré plutôt entreprenant notamment dans la première demi-heure. L’international français servi par Draxler, voit sa frappe contrée par Ajorque surprendre Sels (2-0, 25e). Son excellent travail côté gauche profite à Draxler qui pousse le cuir au fond des filets (3-0, 27e). Un peu chahuté dans les duels par les défenseurs alsaciens, le champion du monde 2018 bien lancé par Draxler perd son duel face à Sels (46e). Après une belle combinaison avec Draxler, l’ancien Monégasque bute sur Sels (62e). Par la suite, le natif de Bondy ne s’est pas montré forcément heureux dans ses choix notamment en un contre un, avant de se rattraper en déposant Caci et en distillant une offrande à Sarabia (4-2, 85e). S’il fut moins en réussite dans ses initiatives, ses appels et ses fulgurances restent précieuses pour son équipe ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page