Presse

PSG : Neymar, Mbappé… Il raconte les coulisses de Paris-Dortmund

Il y a un peu moins d’une semaine, le Paris Saint-Germain réalisait l’exploit de renverser le Borussia Dortmund en huitièmes de finale de la Ligue des Champions (2-0 après le 1-2 de l’aller).

Depuis cette qualification pour les quarts, six jours ont passé. Une petite semaine vécue comme une éternité puisque depuis ce match européen à huis clos au Parc des Princes, la France a été placée en confinement à cause de la pandémie de coronavirus. Autant dire que le rassemblement des 4 000 supporters du PSG dans les rues au pied du stade parisien apparaît aujourd’hui comme une hérésie… Si tout le monde est tombé sur la Préfecture de Paris et le PSG pour cette histoire-là, ce moment de joie entre les joueurs du PSG et leur public a été très fort en émotions. Surtout de l’intérieur. Une chance que Loïc Tanzi a connu, en couvrant ce PSG-BVB au bord du terrain pour RMC.

« C’était un moment tellement fort »

« Pendant ce match, j’ai été saisi par deux sentiments. Je me suis d’abord dit que ça allait être bizarre de couvrir un match sans supporters. Et puis au bout de 20 minutes, j’ai eu un sentiment égoïste et j’ai adoré vivre ça. Tu vois tout, tu entends tout. Même les scènes improbables. Pendant le match, Marco Verratti s’est pris la tête avec des officiels de Dortmund, installés plus bas. Leonardo s’est levé et lui a passé une soufflante. Pendant un huis clos, tu vois les tensions, ça crie, ça s’énerve. Vraiment, je me suis régalé. J’ai été un vrai privilégié de pouvoir vivre ça. Encore plus concernant les scènes de liesse après le match. Normalement, les joueurs ne sont pas accessibles comme ça, ils sont protégés par le club. Là, certains me prenaient dans les bras. Kimpembe a pris notre caméra pour me filmer et me demander ma réaction. Toute l’année, tu fais tout pour approcher ces joueurs, et là, tu fêtes cette qualification avec eux et tu vois toutes les coulisses. Neymar qui pleure, Mbappé qui va le réconforter, c’était un moment tellement fort. Un membre du staff m’a dit : ‘Tu ne peux pas savoir toute la frustration qu’il avait avec ces deux dernières années… Il a tout lâché, tout libéré. C’est un joueur qui vit le football avec tellement de passion’. Les joueurs en ont profité, et c’était vraiment beau à voir d’en haut », a détaillé, dans France Football, le journaliste de RMC, qui estime donc que le PSG a probablement vécu l’un des meilleurs moments de son histoire mercredi dernier pour son dernier match avant un long moment…

Bouton retour en haut de la page
Fermer