PressePSG

PSG : Paris explose Game of Thrones, Julien Cazarre ne tient plus

Trublion de Canal+, Julien Cazarre est un chambreur invétéré. Mais il n’est jamais aussi en verve quand il faut s’attaquer à son club de cœur, à savoir le Paris Saint-Germain. Pour l’ancien d’Action Discrète, le PSG arrive à se ridiculiser de manière exponentielle chaque année, ce qui n’est pas une mince affaire. Et le scénario de cette saison 2018-19 est une éternelle source d’inspiration pour l’humoriste, qui n’en revient pas que, même lors d’une banale cérémonie des récompenses, Kylian Mbappé ait réussi à flinguer l’ambiance avec une déclaration en forme d’ultimatum.

« Te faire sortir par une équipe en fin de vie sans Paul Pogba, mais avec Tahiti Chong, passe encore, c’est la base quand tu veux vraiment passer pour une buse. Mais, cette année, on sort le grand jeu. On a voulu faire l’équivalent du mercato 2017, mais version nid d’emmerdes. Éliminé de la Coupe de la Ligue à domicile par le dernier de Ligue 1, bon, ça va. Prendre quatre défaites dans les dix dernières journées alors que tu devais finir invaincu, ça va. Te faire ridiculiser par Choupo-Moting contre Strasbourg, ça va. Perdre en finale de Coupe de France contre l’équipe de Ben Arfa alors que tu mènes 2-0, Lucas qui met un triplé en demies de Ligue des champions, Neymar qui prend trois matches de suspension pour insulte envers l’arbitre pour la prochaine Ligue des champions et qui met une tarte à un spectateur, c’est bon, ça aussi, ça va… Mais le père «Kyky» qui vient te chier dans les bottes en pleine remise des trophées UNFP et le président du club mis en examen pour corruption active, là, les gars, faut y aller mollo sur les cliffhangers de la série, parce que Game of Thrones à côté c’est Madame est servie », a osé Julien Cazarre dans sa chronique pour France Football. Heureusement pour le trublion, la saison du PSG est désormais terminée, mais il ne faut pas déspesérer, le marché des transferts peut réserver encore bien des surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page