Presse

PSG : Paris vainqueur d’une Ligue des Champions au rabais, Claude y croit

Malgré l’arrêt définitif de la Ligue 1, le Paris Saint-Germain va quand même devoir reprendre l’entraînement assez rapidement pour préparer la Ligue des Champions.

À partir du 2 juin prochain, les footballeurs professionnels pourront reprendre le chemin de leur centre d’entraînement. Mais sachant que le championnat de France ne reprendra pas avant le mois d’août, certaines équipes vont profiter du mois de juin pour envoyer leurs joueurs en vacances, après trois mois de confinement à cause de la pandémie de Covid-19. Mais du côté du PSG, comme du côté de l’OL d’ailleurs, la reprise pourrait bien intervenir à la mi-juin, car deux mois après, les deux derniers clubs français rescapés en Coupes d’Europe devront relancer la machine dans des matchs de très haut niveau. Et face à des équipes avec du rythme, sachant que tous les autres grands championnats européens auront repris jusqu’en août, Paris aura fort à faire pour atteindre son objectif de titre. Un doute que Claude Dartois ne peut que valider.

« Ça dépend aussi du tirage au sort »

« On est habitué à avoir toujours un grain de sable avec le PSG ! Cette saison, le grain de sable, c’était l’annulation complète (rires). Tout le monde est logé à la même enseigne. Ce n’était pas cette année, c’est comme ça. Même si la Ligue des Champions va au bout, le gagnant de cette édition n’aura pas forcément la même saveur qu’une saison régulière. C’est comme ça, il faut faire avec. On sortait d’un bon match, les joueurs arrivaient au bon moment en forme, on n’avait pas trop de suspendus … c’est dommage ! La meilleure équipe depuis l’arrivée des Qataris ? Il y a eu énormément de bonnes équipes. Mais le problème, c’est qu’elle arrivait souvent au moment des gros matchs avec des joueurs en moins, blessés, suspendus… Habituellement, on mettait des gros cartons en début de saison, puis on baissait de régime. Là, c’était l’inverse. On a su mieux gérer l’état physique des joueurs donc oui, ça arrive au mauvais moment. J’espère désormais qu’avec l’expérience, on pourra rééditer ce genre de parcours ! La Ligue des Champions ? Il y a un trou tellement gros… Ça dépend beaucoup de comment se sont organisées les équipes pour maintenir l’état de forme des joueurs. Je ne sais pas si les joueurs auront un comportement suffisamment professionnel pour garder un niveau d’exigence durant la trêve. Après, l’équipe se connaît bien, elle joue bien ensemble, je pense qu’à la reprise, les automatismes se feront rapidement. Ça dépend aussi du tirage au sort, et voir si la coupure n’a pas été trop néfaste sur le plan physique ! », a lancé, sur Onzemondial, le héros de Koh-Lanta, qui sait que son club de coeur est dans le doute par rapport à la fin de sa saison 2019-2020. La faute à la LFP et à l’Etat français…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer