Presse

PSG : Pierre Ménès félicite Neymar et Di Maria

Vendredi soir, en ouverture de la 12e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a dominé le Lille OSC (2-1), grâce notamment à un grand Angel Di Maria.

Dans le dur pendant plus d’une heure, à cause de l’ouverture du score de David en première période (31e), le club de la capitale française a parfaitement réagi en fin de partie, comme toujours. Par l’intermédiaire de Marquinhos (74e) et de Di Maria (88e), le PSG a donc enregistré sa dixième victoire en 12 journées de championnat. Leader avec dix points d’avance sur son dauphin, Lens, qui jouera contre l’OL ce samedi soir, le groupe de Mauricio Pochettino continue donc de faire taire les critiques. Mais pour cela, l’entraîneur argentin peut remercier deux joueurs en particulier : Di Maria, auteur d’une passe décisive et d’un but, mais aussi Neymar, passeur décisif sur le but victorieux de son coéquipier argentin. Un duo salué par Pierre Ménès.

« Di Maria et Neymar ont fait sauter le verrou lillois »

« Le PSG s’est offert le champion de France au terme d’un match à rebondissements pendant lequel il aura longtemps été mené. Mais Di Maria et Neymar ont assuré le réveil des Parisiens, qui s’envolent inexorablement au classement. J’avoue que je ne sais pas trop par quoi commencer pour débriefer ce PSG-Lille. Sinon que cette équipe parisienne PSG est tout de même très étonnante. Elle ne domine jamais son sujet mais il faut lui reconnaître une vraie capacité à aller arracher la victoire, qui ce soir aurait bien pu être une défaite tant le LOSC a dominé la première période sous l’impulsion d’un Renato Sanches absolument éblouissant. En face, Neymar semblait plus en jambes que les semaines précédentes mais Messi, en revanche, était totalement transparent. On a trouvé l’explication de cette prestation sans relief après le repos puisque le petit Argentin n’est pas revenu sur la pelouse, sa gêne musculaire de la semaine étant visiblement plus grave que prévue. La reprise de la seconde période s’est faite sur le même tempo et sans un Donnarumma parfois exceptionnel, Lille aurait pu creuser l’écart. Mais pour une fois, Pochettino a fait un choix tactique intelligent : passer à trois en défense et changer ses latéraux. Bon, tout ça c’est pour parler tactique parce que dans les faits, ce qui a fait la différence en seconde période et surtout en fin de match, c’est le niveau retrouvé de Di Maria et de Neymar qui, à eux deux, ont fait sauter le verrou lillois. Di Maria qui offre l’égalisation à Marquinhos sur une volée du plat du pied droit puis Di Maria qui marque le but de la victoire sur un très joli service d’un Neymar fou de joie comme si c’est lui qui avait marqué », a lancé, sur Pierrot le foot, le journaliste, qui sait que le PSG aura vraiment besoin de Neymar et Di Maria contre Leipzig mercredi prochain en Ligue des Champions, sachant que Mbappé et Messi sont pour l’instant incertains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page