Presse

PSG : Un club de starlettes, Denis Balbir fracasse Paris

Le Paris Saint-Germain affronte Bruges ce mardi en Ligue des champions. Un match sans enjeux mais qui sera suivi avec attention par les fans et observateurs du club de la capitale.

Le PSG fait face à une grande vague de critiques depuis le début de la saison. Le jeu produit par les hommes de Mauricio Pochettino ne convainc pas du tout. Souvent bousculés et absents dans le combats, les Franciliens frustrent beaucoup au vu de leur effectif XXL et bien renforcé au cours de l’été dernier au mercato. Contre Lens samedi dernier en Ligue 1, le club de la capitale est encore une fois passé près d’un revers qui n’aurait pas été volé. Pour Denis Balbir, difficile de savoir où va le PSG.

Denis Balbir agacé par les stars du PSG

Lors d’une chronique pour But Football Club, le journaliste a donné un avis cinglant sur le sujet. “Le match de Lens a mis en exergue le fait qu’il n’y a pas d’équipe à Paris. Tout l’inverse de ce qu’on proposé les hommes de Franck Haise face à eux samedi soir. Aujourd’hui, le PSG n’est qu’une addition d’invidualités mais dans le jeu, dans le projet, dans les positions sur le terrain, c’est encore n’importe quoi. Samedi soir, Mauricio Pochettino a vraiment tâtonné tout le match et changé de nombreuses fois de système pour tenter de répondre au jeu du RC Lens. Un jeu pourtant parfaitement identifié et connu de tous depuis un an et demi. Pour moi, le PSG ne méritait pas son point à Bollaert. Je suis totalement d’accord avec les supporters lensois qui ont mis en opposition les « guerriers » nordistes face aux « starlettes à paillettes » parisiennes. (…) Ces derniers temps, on justifiait les difficultés du PSG avec l’absence de Marco Verratti. A Lens, il était là et qu’est-ce qu’il fait sur le but artésien ? Il discute avec l’arbitre pour se plaindre d’une soi-disant faute sur Lionel Messi. Au lieu de palabrer et de se prendre pour d’autres, Paris doit apprendre à se retrousser les manches. Sincèrement, on se demande où va ce club”, a notamment indiqué Denis Balbir, pas vraiment confiant pour le club de la capitale si la situation ne change pas très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page