Presse

Suisse : Les Bleus morts de rire, la crainte de la Nati

Opposée à l’équipe de France en huitièmes de finale de l’Euro lundi, la Suisse ne part pas du tout favorite. Certains observateurs l’annoncent même déjà perdante sur un score lourd.

Alors que certains huitièmes de finale opposeront des candidats au titre, d’autres confrontations semblent plus déséquilibrées. C’est notamment le cas du match entre l’équipe de France et la Suisse, qui n’a terminé que troisième du groupe A derrière l’Italie et le Pays de Galles. Heureusement pour la Nati que la décevante Turquie, battue lors de ses trois rencontres, figuraient dans cette poule. C’est pourquoi les observateurs locaux s’inquiètent pour leur sélection qui a pris la mauvaise habitude de s’arrêter au stade des huitièmes de finale dans les grandes compétitions.

« Les Bleus peuvent vraiment rigoler »

« C’est comme s’il y avait un complexe, a remarqué le journaliste de Radio Télévision Suisse Arnaud Cerutti, interrogé par 20 Minutes. En 2014 tu perds contre l’Argentine, une grosse équipe, à la 118e minute, en 2016 tu perds contre la Pologne, une équipe à ta portée, aux tirs au but, et en 2018, rebelote, tu te fais éliminer contre la Suède, là aussi une équipe à ta portée. Que tu rencontres une grosse équipe, ou une équipe plus faible, ça ne passe jamais. Franchir cette étape contre la France sera loin d’être facile. Il y a des risques que la Suisse se fasse totalement manger contre la France, qui est une équipe de grands tournois. Les Bleus peuvent vraiment rigoler contre nous. » Loin d’être impériaux en phase de groupes, les Français ne prendront pas ce match à la légère.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page