OLPressePSG

Après OL-PSG, Clément Turpin félicité par Saïd Ennjimi

Ancien arbitre international et désormais consultant pour L’Equipe, Saïd Ennjimi n’a rien trouvé à redire à l’arbitrage de Clément Turpin lors de ce dernier OL-PSG.

Si le pénalty sifflé à l’encontre des Parisiens pour une faute de Thiago Silva sur Moussa Dembélé a fait réagir les adjoints de Thomas Tuchel à la fin de la rencontre, le contact est impossible à nier et rend donc la décision de l’officiel justifiée. Le seul point réellement polémique demeure la non-expulsion de Nabil Fékir pour son tacle sauvage sur Leandro Paredes qui aurait pu clairement gravement blesser l’Argentin si son pied n’avait pas glissé sous le tacle du capitaine lyonnais. Et malgré les images accablantes, et la possible aide de la VAR, Clément Turpin a maintenu son carton jaune donné en première instance. Une décision qui ne surprend pas forcément Saïd Ennjimi, pour qui la discussion est possible sur ce point.

« Clément Turpin a fait le boulot. Il n’y a rien à signaler de limite sinon peut-être l’appréciation sur la dernière faute de Nabil Fekir. Elle peut valoir le rouge. Il aurait aussi pu être davantage apaisant dans son explication avec Thomas Tuchel. Il doit parfois mieux gérer ce côté émotionnel. Il ne faut pas que les Parisiens aient le sentiment que ce soit « open bar » contre eux », a prévenu l’ancien sifflet, à propos d’un sentiment d’injustice qui n’est plus masqué par le staff parisien, persuadé que les arbitres laissent volontairement les auteurs de grosses fautes impunis quand c’est le PSG en face.

Bouton retour en haut de la page
Fermer