PSG

PSG : Al-Khelaïfi en sauveur, le foot français lui fait pitié

Alors que le coronavirus est en train de créer une crise globale au sein de l’activité mondiale, les clubs du football français s’écharpent à propos de leurs Droits TV…

Ce 5 avril, les deux diffuseurs du championnat de France, à savoir Canal+ et beIN Sports, devaient verser un chèque de 152 millions d’euros à la LFP dans le cadre des Droits TV de la L1. Mais compte tenu du fait que toutes les compétitions européennes ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre, les chaînes sportives ont refusé d’aligner cette avant-dernière échéance de la saison. Un non-respect du contrat qui va mettre certains clubs français dans le rouge au niveau financier. Mais pour limiter la casse et faire entendre sa voix, la Ligue a désigné un groupe de quatre présidents pour négocier avec C+ et beIN. Parmi ceux-ci, c’est Nasser Al-Khelaïfi qui a été choisi comme le leader. Ce que Philippe Sanfourche ne comprend pas…

« Le football français marche sur la tête »

« Le casting des quatre présidents de L1 pour négocier les Droits TV ? Nasser Al-Khelaïfi est quand même le PDG de beIN Media International. C’est le grand patron de beIN, qui à l’heure actuelle, est toujours le co-diffuseur de la L1. C’est donc lui qui a été choisi par Monsieur Saada, le président de Canal+, pour négocier… C’est une farce ! C’est la preuve, noir sur blanc, que le football français marche sur la tête. Le football professionnel vit isolé dans son milieu économique… », a lâché le journaliste de RTL, qui sait que le président du PSG sera confronté à un énorme conflit d’intérêts en étant impliqué de tous les côtés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer