PSG

PSG : Danilo Pereira capitaine, l’idée de Julien Froment

Incapable de porter le Paris Saint-Germain depuis quelques rencontres, Marquinhos doit céder son brassard. C’est en tout cas l’opinion du journaliste Julien Froment, qui propose de nommer Danilo Pereira capitaine.

Longtemps irréprochable avec le Paris Saint-Germain, Marquinhos a craqué au plus mauvais moment. Le défenseur central traverse une période compliquée depuis quelques matchs, d’où sa prestation décevante en huitième de finale retour de la Ligue des Champions contre le Real Madrid. Une performance « cataclysmique » pour Julien Froment, qui n’a « pas le souvenir de l’avoir vu autant en difficulté dans un match ». D’après le journaliste, « il n’a pas su répondre présent en tant que capitaine. » C’est pourquoi notre confrère conseille de lui retirer le brassard.

« Il faut le délester de ce sacerdoce. Qu’on s’entende bien, Marquinhos est un joueur indispensable au PSG, il a très souvent été l’assurance tout risque du PSG en défense, et le pompier de service devant les micros pour éteindre les feux naissants, a reconnu Julien Froment dans sa chronique pour France Bleu Paris. Mais cette charge semble lui prendre trop d’énergie. Résultat, il perd de l’influx et ses performances sur le terrain s’en ressentent. Il renvoie une image trop douce. »

« C’est le gendre idéal, celui qui fait apprendre à ses enfants les chants des ultras parisiens, qui se rêve toute sa carrière à Paris. Mais dans ce vestiaire si difficile, il ne faut pas un premier communiant, aussi respecté soit-il. Il faut un joueur à poigne, capable de taper sur les doigts de Neymar, de Messi ou d’autres, sans état d’âme, pour le bien du collectif, a réclamé le journaliste. Marquinhos a besoin de se reconcentrer sur lui-même pour redonner sa pleine mesure. Et pour ça, eh bien il doit céder son brassard. » Julien Froment verrait bien Kylian Mbappé capitaine, sauf que l’attaquant pourrait partir cet été.

Danilo, Messi pourra témoigner…

« L’autre candidat, c’est Danilo Pereira, a-t-il proposé. Il est irréprochable sur le terrain en toute circonstance. C’est un faux gentil, capable de passer une soufflante à Messi lors du PSG-Real au Parc des Princes. Il met le collectif au-dessus de tout, il n’appartient à aucun clan, il est apprécié, il fait consensus tout simplement. En plus, le capitanat il sait ce que c’est puisqu’il a porté avec succès le brassard au FC Porto. Et il a démontré, grâce à son travail et à son humilité qu’il a, à mon sens, tout ce qu’il faut pour remettre de l’ordre dans cette équipe qui manque cruellement d’un “lider maximo”. » Le choix reviendra au probable successeur de l’entraîneur Mauricio Pochettino.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page