PSG

PSG : Des tempêtes même pendant la trêve, ici c’est Paris

Le Paris Saint-Germain recevra Angers ce vendredi soir en Ligue 1. Le club de la capitale devra composer sans pas mal d’éléments.

Le Paris Saint-Germain a encore une fois beaucoup d’ambitions cette saison, que ce soit sur la scène européenne ou nationale. Le club de la capitale a fait fort l’été dernier en recrutant du très lourd. Mais une bonne équipe ne fait pas tout. Une saison est en effet longue et beaucoup de choses peuvent se passer, comme des blessures, de la chance ou bien des troubles dans le club. Et ça, ça ne manque pas au PSG. Ce n’est pas Stéphane Bitton qui dira le contraire, lui qui ne s’est apparement pas ennuyé pendant la trêve internationale.

“Leonardo a sifflé la fin de la récréation”

Sur l’antenne de France Bleu Paris, le journaliste a donné son avis sur la question. “Si la Tour Eiffel est la vieille dame qui surveille Paris, moi je suis le monsieur qui surveille le PSG. Et ces dernières heures, je ne me suis pas ennuyé. Interviews, déclarations, rien n’a manqué. Alors interview de Messi dans France Football, déclarations de Thomas Tuchel et Leonardo au Festival du Sport. Alors déjà une confirmation, Thomas Tuchel et Leonardo ne partiront pas en vacances ensemble. Quant à Leonardo, il n’en peut plus du forcing et des déclarations du Real Madrid tout comme les commentaires de Javier Tebas. Dès qu’il peut descendre et attaquer le PSG, il le fait dans des déclarations souvent assassines. Leonardo a sifflé la fin de la récréation. Tuchel, lui, n’a pas été tendre avec ses anciens dirigeants. En gros : C’est facile d’entraîner Chelsea. Le club possède une organisation simple et claire qui facilite la communication. Il n’y a pas d’interférences. Je me sens vraiment supporté par le club. C’est un message à peine dissimulé pour Leonardo. L’entraîneur allemand considère que Leonardo l’a empêché de travailler”, a notamment indiqué Stéphane Bitton, qui sait que son PSG fait l’actualité même sans jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page