PSG

PSG : Julien Cazarre accuse Mbappé d’affaiblir l’équipe

Bientôt en fin de contrat, Kylian Mbappé se rapproche d’un départ libre l’été prochain. Pas de quoi effrayer Julien Cazarre, lequel estime que l’attaquant français affaiblit le collectif du Paris Saint-Germain.

Le tirage au sort de la Ligue des Champions est venu mettre encore un peu plus de pression sur le Paris Saint-Germain. Car à l’approche du huitième de finale contre le Real Madrid, les médias s’attarderont forcément sur la situation de Kylian Mbappé, que l’on sait attiré par la Maison Blanche avant la fin de son contrat l’été prochain. Une hypothèse inenvisageable pour la direction francilienne qui fera tout son possible pour prolonger son buteur. Et pourtant, le départ de l’ancien Monégasque ne serait pas une si mauvaise nouvelle si l’on en croit Julien Cazarre.

Le PSG aussi bon sans Mbappé ?

« Une catastrophe si Mbappé se blesse ? S’il se blesse pendant un match, oui, tu es baisé parce qu’on a créé un style de jeu pour Mbappé, a commenté le supporter parisien pour Paris United. Donc de facto, tu as l’impression qu’il est omnipotent, ce qu’il est parce que tu pourrais faire un truc pour lui sans qu’il soit bon. Mais il est excellent. Tu as créé un truc par rapport à ses qualités. Dès que tu as la balle, tu le lances en profondeur. Et comme il ne joue pas en pointe, tu es obligé de jouer sur sa vitesse. Tu as une obsession créée par ses qualités qui fait qu’on est devenu dépendant. Mais si jamais Mbappé se pète maintenant, et que tu as la trêve pour travailler, je pense qu’avec Icardi, Neymar et Di Maria, tu peux travailler un autre style. »

« (…) A un moment donné, tu seras obligé de faire autrement, a poursuivi l’humoriste. On a une équipe qui s’est habituée au talent de Mbappé, qui est vampirisée dans sa manière de penser et qui ne se sent plus obligée de jouer au foot. La Juve l’avait fait avec Ronaldo : “On n’a plus besoin de jouer, on a Ronaldo.” Et tu deviens moins bon. Je préfère être avec Mbappé. Mais si demain il n’y a pas Mbappé, je ne suis pas sûr que ce soit catastrophique. Avec les talents que tu as, tu seras obligé de jouer autrement. Si Mbappé s’en va et que tu achètes deux attaquants, je ne suis pas sûr que tu sois moins fort. » Apparemment, le Qatar ne souhaite pas tenter le pari.

Un commentaire

  1. Je suis d’accord avec Julien. Notre niveau de jeu ne fait que s’affaiblir depuis qu’il est présent au club. Ce qu’on a gagné en efficacité, on l’a perdu en maîtrise du ballon. Dès qu’on a le ballon, on cherche comment envoyer kiki devant le but. Il n’y a plus aucune variété, plus aucune surprise dans notre jeu. Avec Neymar, c’est pire. Il cherche à dribbler tous les joueurs pour passer la balle à kiki. Les latéraux ne servent à rien. Ils ne sont là que pour faire diversion en attendant qu’on trouve kiki. Tout le monde est obsédé par cette passe à faire. Mais à force de jouer pour un seul joueur, on finit par perdre le joueur lui-même qui va s’en aller justement à cause de ça. Parce qu’il n’a pas de mecs costauds en face qui pourrait le faire grandir en tant que joueur.
    Et pour nous, la vie continue. Et d’ailleurs, son départ pourrait d’ailleurs être une chance. Le meilleur match de ces dernières années a été le PSG-Real en match de poule de la CL : sans kiki, sans Neymar mais avec Di Maria et Icardi. On nous avait prédit une bere-benzema sans nos deux stars. Mais le milieu de terrain avait été fantastique ce soir-là. Une équipe compacte, agressive, joueuse qui avait laminé le Réal avec un dernier but d’anthologie entre latéraux.
    Et s’il reste, alors il nous faut son équivalent côté droit, même mois bon, mais quelqu’un qui peut prendre de vitesse le latéral et centrer ou marquer. Je dirais Coman actuellement, pour créer du danger et pouvoir étirer en largeur le bloc défense adverse. En étirant les défenses, on va créer des espaces au milieu. Et avec un Neymar ou un Messi en 10 pour distribuer et attaquer ces espaces balle au pied, on peut se régaler. Mais il faudra aussi des milieux comme Renato Sanches qui sont capables de passer leur joueur direct balle au pied et venir près de la surface pour apporter un surnombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page