PSG

PSG : La Ligue 1 zappée, le constat de Smaïl Bouabdellah

Éliminé dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain n’a plus que le championnat pour terminer sa saison. Rien de très emballant pour le leader parisien qui, selon le journaliste Smaïl Bouabdellah, abordait auparavant ce genre de rencontre avec plus de sérieux.

La fin de saison risque d’être longue pour le Paris Saint-Germain. Sorti de la Ligue des Champions et de la Coupe de France, le club de la capitale n’a plus que le championnat pour sauver sa saison. Mais compte tenu des 12 points d’avance sur l’Olympique de Marseille, deuxième de Ligue 1 après 29 journées, les coéquipiers de Neymar ne sont absolument pas sous pression. Ce qui explique le relâchement aperçu lors de la défaite à Monaco (3-0) dimanche dernier. Un comportement que Smaïl Bouabdellah ne percevait pas auparavant chez les Parisiens.

« Si le Paris Saint-Germain est démobilisé ? Je crois que la question ne se pose même pas… La grande différence avec les saisons précédentes, c’est qu’avant, quand le Paris Saint-Germain était éliminé de la Coupe d’Europe, ils mettaient des gifles et marchaient sur la Ligue 1, a comparé le journaliste sur SCO TV. Mais là je crois qu’ils n’en ont pas grand-chose à faire de la Ligue 1. Heureusement pour eux que Kylian Mbappé, et je dis bien Kylian Mbappé, a gagné les matchs qu’il fallait gagner pour avoir cette avance. Sinon je pense que la fin de saison aurait été compliquée. »

Pour le commentateur de Prime Video, l’avance du Paris Saint-Germain devrait fondre dans les prochaines semaines. « Si vous prenez l’écart de points en fin de saison, il sera beaucoup plus faible que ce qu’il est aujourd’hui, a annoncé Smaïl Bouabdellah, avant de nommer l’équipe qui finira selon lui derrière les Parisiens au classement. Rennes. Je les vois finir deuxièmes depuis pas mal de temps. Ce serait bien que cette équipe soit récompensée. » Contrairement au futur champion, les Rennais semblent partis pour réaliser un gros sprint final.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page