PSG

PSG : L’incroyable requête de Rabesandratana à Sergio Ramos

Débarqué au PSG en grandes pompes l’été dernier, c’est peu dire que Sergio Ramos réalise une saison décevante sous la tunique rouge et bleu.

Plus que décevante, on serait plutôt tenté de parler de saison blanche. Et pour cause, Sergio Ramos n’a pris part qu’à cinq petites rencontres avec le PSG depuis le début de l’exercice en cours, un nombre juste famélique. En cause, de nombreux pépins physiques liés à son genou ou son mollet. Rechute sur rechute, la légende ibère, malgré de belles choses affichées lors de ses rares apparitions, n’a jamais réussi à prendre le rythme. Désormais, une question se pose : faut-il poursuivre cette collaboration ?

De son Côté, l’ancien merengue aurait arrêté sa décision et aimerait rester au PSG. Reste à savoir la position du club de la capitale dans cette affaire. Pour sa part, Eric Rabesandratana a une idée bien précise sur cette question épineuse. S’il n’est clairement pas contre la possibilité de voir Sergio Ramos en Rouge et Bleu l’année prochaine, l’ancien défenseur parisien propose une solution assez étonnante.

« Un renouveau, je l’espère, mais déjà, il faudra bien finir la saison. Pourquoi pas avec Sergio Ramos, je l’espère aussi. Sergio Ramos qui a expliqué qu’il voulait rester au PSG. Je suis assez d’accord avec cette décision dans le principe, il n’y a pas de souci, mais pas dans n’importe quelle condition. Il va falloir faire le point sur ses problèmes physiques qui sont répétitifs, qui ne sont toujours pas réglés. Il y a forcément quelque chose à faire, puisque, apparemment, cela ne fonctionne pas avec le staff du PSG. Ce qu’il faudrait, c’est qu’il signe un avenant dans son contrat et que sa rémunération soit liée à son nombre d’apparitions », a soufflé Eric Rabesandratana qui propose ici une hypothèse assez intéressante. Néanmoins, il y a fort à parier que Sergio Ramos n’accepterait nullement les termes d’un tel contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page