La Chaîne L'EquipePSGTV

PSG : Nasser Al-Khelaïfi ne sera jamais viré, Bertrand Latour est dépité

Arrivé en tant qu’entraîneur principal de l’équipe première du Paris-Saint-Germain l’été dernier, Thomas Tuchel ne fait désormais plus vraiment l’unanimité. Pourtant, l’aventure avait bien démarré avec une vraie patte du technicien allemand où il utilisait une philosophie et une tactique nouvelle, moderne. Seul problème, l’ouragan Manchester United est passé par-là et le coach parisien a perdu une grande partie de la crédibilité qu’il avait engendré surtout après la finale de Coupe de France perdu face à Rennes. Chroniqueur sur la chaîne L’Équipe, Bertrand Latour voudrait bien donner une une année supplémentaire à Tuchel même si le véritable problème ne vient pas de l’entraîneur…

« Peut-être qu’il faudrait le changer mais on sait très bien que ça n’arrivera pas. »

« Je pense que là, à minima, il est fragilisé. Après le mercato permettra de déterminer s’il a la chance d’avoir une année supplémentaire ou non mais c’est normal qu’il soit fragilisé, les résultats ont été en-dessous des attentes et il était, comme on le disait, responsable aussi des bons résultats en début de saison mais quand ça va moins bien il l’est tout autant et il a aussi une part considérable même si il peut y avoir des explications, parfois de l’irrationnel, parfois des blessés mais parfois aussi une mauvaise gestion et des erreurs et Thomas Tuchel est comptable de cela. Mon intuition, c’est qu’il faudrait qu’il continue mais est-ce que pour autant il n’existe pas un doute ? Si, il existe un doute. Le souci c’est qu’au Paris-Saint-Germain, il y a une la valse des directeurs sportifs, celle des entraîneurs, à chaque fois on est confronté au même problème, donc soit on dit, on vire encore l’entraîneur, soit on essaye de voir ce qui ne fonctionne pas ailleurs mais le problème c’est que ça revient à poser d’autres problèmes : est-ce que Nasser Al-Khelaïfi gère bien ce club ? Ce n’est pas sûr. Est-ce que le club, la structure sportive, est bonne ? Ce n’est pas sur non plus. Est-ce que les joueurs sont les bons ? Est-ce qu’ils ont tous le bon état d’esprit ? Est-ce qu’ils sont tous des vainqueurs ? Ça ce n’est pas sûr. Le problème c’est que ça c’est plus difficile, c’est-à-dire que potentiellement le capitaine tu le vires, tu vires peut-être une star ou deux, le président, peut-être qu’il faudrait le changer mais on sait très bien que ça n’arrivera pas puisque de toute façon ça me parait invraisemblable qu’il y ait une autre personne qu’un Qatari à la tête de ce club, » a réagi le journaliste pour qui la structure même du PSG est à revoir tant les changements de tête au cours des dernières années n’ont rien modifié en profondeur.

Bouton retour en haut de la page
Fermer