PSG

PSG : Ludovic Obraniak a trouvé le syndrome de Neymar, ça fait mal

Le Paris Saint-Germain aura une fin de semaine chargée avec la réception de l’OM au Parc des Princes en Ligue 1. Un match toujours très attendu par les fans et les observateurs des deux formations.

Le PSG n’a plus grand-chose à jouer en cette fin de saison. Cependant, il y a quand même un dixième titre de champion de France à aller chercher. Les hommes de Mauricio Pochettino vont donc devoir mettre un dernier coup de collier pour faire l’histoire. Et quoi de mieux pour cela que de battre l’OM au Parc des Princes ? Ce sera en tout cas la mission du PSG. Un PSG qui peut compter en ce moment sur la belle forme de son trio d’attaque, avec un Neymar qui semble retrouvé. Pour autant, certains restent prudents concernant le Brésilien. C’est d’ailleurs le cas de Ludovic Obraniak.

Ludovic Obraniak résigné pour Neymar

Sur le plateau de La Chaine L’Equipe, le consultant n’a pas fait dans la langue de bois sur le sujet. “Si vous revoyez les images de Neymar au top, ce ne sont pas les images de Neymar en ce moment. En termes de physique, il a pris de la masse, il est moins léger et virevoltant. Il est moins aérien. On le voit dans ses dribbles. Contre Lorient il a passé un dribble, mais c’était le premier depuis très longtemps. Neymar au top ? En fait c’est Peter Pan. Il est coincé entre ce monde qui demande de plus en plus une exigence avec l’âge. Regardez Ronaldo, Benzema ou Lewandowski, ils donnent chaque seconde de leur vie au football. Il n’y a pas autre chose. Neymar est dans le jeu depuis longtemps. Chez lui, il y a peut-être une usure avec la starification. Cela fait qu’il n’a plus envie de tout ça. Il n’a plus envie de s’imposer l’exigence donc il vit sa vie presque d’ado avec les jeux vidéo. Mais cela ne correspond pas avec le TGV qui part avec les meilleurs joueurs du monde”, a notamment indiqué Ludovic Obraniak, qui pense que revoir un joueur Neymar au top est utopique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page