PSG

PSG : « Pas facile d’être Messi » pour Guardiola

Ancien coach du joueur au Barça, Pep Guardiola vient de couvrir d’éloges Lionel Messi lors d’une sortie médiatique. Le moins que l’on puisse écrire, c’est que l’une de ses déclarations a de quoi faire réagir.

Joueur au 386 matches professionnels sous les couleurs du FC Barcelone entre 1990 et 2001, Pep Guardiola a aussi eu Lionel Messi sous ses ordres au Barça, quand il est l’entraîneur des Blaugranas, soit entre 2008 et 2012. Visiblement, le technicien de 51 ans a été marqué par sa collaboration avec la Pulga. Ensemble, les deux hommes ont notamment gagné trois fois la Liga espagnole et la Ligue des champions à deux reprises. Aujourd’hui, le joueur porte les couleurs du Paris Saint-Germain, le coach officie à Manchester City. Ce qui n’empêche pas un respect mutuel toujours intact.

Guardiola extrêmement reconnaissant envers Messi

Si cela fait presque dix ans que Pep Guardiola a quitté le FC Barcelone, Lionel Messi, lui n’a changé de cap que l’été dernier après plus de vingt ans de bons et loyaux services. Le nouveau joueur du Paris Saint-Germain aura disputé 778 matches en Catalogne, et inscrit 672 buts. Stratosphérique. Hélas, la situation est un peu plus compliquée pour l’attaquant aux 160 sélections en équipe d’Argentine depuis son arrivée au PSG.

Ce qui n’empêche pas Guardiola, interrogé par Telemundo Sport, de déclarer sa flamme à Messi. « Ce que je lui dois ? Tout. Tout, tout, tout. Il m’a rendu plus compétitif. Nous avions un groupe de joueurs impressionnant, il y avait beaucoup de stars qui ont créé une alchimie unique entre elles. Sans lui, nous aurions gagné aussi. Mais autant ? Impossible. Je lui dois une bouteille de vin pour le remercier de tous les contrats qu’il m’a fait signer (…) Pour la prochaine Coupe du Monde, j’espère que Leo sera en forme physiquement, qu’il s’entraînera bien et qu’il arrivera fort. Ce n’est pas facile d’être Lionel Messi dans le monde du football », a notamment expliqué l’actuel coach de City. Un bien bel hommage, même si on a connu situation plus difficile que celle de la Pulga…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page