PSG

PSG-Real : Le constat inquiétant de Walid Acherchour

Malmené par le FC Barcelone, le Real Madrid s’est tout même imposé (3-2, a.p.) en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne. Une performance suffisamment cohérente aux yeux de Walid Acherchour, inquiet pour le Paris Saint-Germain avant leur confrontation en Ligue des Champions.

Alors que l’on s’attendait à un match quasiment à sens unique, le FC Barcelone et le Real Madrid nous ont offert un Clasico de qualité. Les hommes de Xavi ont montré un bien meilleur visage, obligeant les Merengue à s’employer pour atteindre la finale de la Supercoupe au terme d’une rencontre riche en spectacle et en suspense. Au passage, même si les Madrilènes ont été bousculés, le trio composé des milieux Casemiro, Toni Kroos et Luka Modric a encore montré sa maîtrise par séquences. Un élément parmi d’autres qui inquiète Walid Acherchour avant le huitième de finale de la Ligue des Champions contre le Paris Saint-Germain.

« Pour moi, ils sont prêts pour affronter le PSG, a prévenu le journaliste du Club des 5. En tout cas, ils sont bien plus prêts que le PSG. Aujourd’hui, on connaît déjà le onze de départ. Tu as, pour moi, le meilleur gardien au monde (Courtois). Tu as un numéro 9 de très grande qualité (Benzema) qui se bat avec Lewandowski pour la place de meilleur attaquant. Tu as autour de lui un Vinicius qui va arriver en pleine forme, s’il n’y a pas de blessure. Et surtout, tu as une charnière centrale (Militão-Alaba) qui t’a rassuré sur la première partie de saison. Tu as un milieu de terrain qui est fascinant ! Moi, j’ai été le premier à dire que c’était vieillissant, qu’il fallait changer. Mais je ferme ma gueule. »

« J’ai été le premier à monter au créneau sur la relance de Casemiro, a avoué le chroniqueur. Mais le mec a joué contre l’Atlético Madrid, l’Inter Milan, il a affronté tout le monde et il n’y a pas eu un souci. Kroos revient de blessure, ce n’est pas le meilleur Kroos, bien sûr qu’il y a des choses à redire. Mais quand je vois le milieu de terrain du PSG aujourd’hui, où l’on ne sait pas qui va jouer en pointe basse ou en pointe haute, qui sera là ou pas, je ne vais pas faire la fine bouche sur le milieu du Real Madrid qui m’a donné pas mal de certitudes. Est-ce que ça veut dire qu’ils vont passer contre le PSG ? C’est une autre histoire. En tout cas, on a une cohérence. » A un mois du match aller, le Real semble un cran au-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page