PSG

PSG : Stéphane Bitton passe ses nerfs sur Draxler

Convoqué en sélection allemande, Julian Draxler s’est blessé à la cuisse. Le milieu du Paris Saint-Germain pourrait manquer les six prochaines semaines de compétition. Une absence qui agace le journaliste Stéphane Bitton.

Le Paris Saint-Germain comptera au moins un joueur blessé après cette trêve internationale. Convoqué par le sélectionneur Hans-Dieter Flick, Julian Draxler ne peut rester avec l’Allemagne en raison d’une blessure musculaire qui devrait l’éloigner des terrains pendant six semaines. Compte tenu de son statut au club francilien, on ne peut pas dire que son absence soit un énorme coup dur. Il n’empêche que ce pépin physique provoque l’agacement de Stéphane Bitton, remonté contre le milieu dont la prolongation avait surpris en mai dernier.

« Je vais me faire un poil provocateur : A quoi sert Julian Draxler au Paris Saint-Germain ? Bilan des rares fois où il a été aligné : Il a été mauvais à Troyes, il a été pas terrible au Trophée des Champions face à Lille, à Bruges et à Bordeaux, a critiqué le journaliste de France Bleu Paris. Il a été à peu près correct face à Leipzig au Parc des Princes. Julian Draxler a seulement été satisfaisant face à Clermont. Vous avouerez que ça ne fait pas grand-chose. Le reste, des petits bouts de match par-ci par-là, le bilan est juste calamiteux malgré deux buts et une passe décisive en 10 matchs. »

« Il fait si bon vivre à Paris… »

« Et dire que son contrat a été prolongé jusqu’en juin 2024… Alors, une question, qu’est-ce qui a pu pousser les dirigeants du club parisien à le prolonger ? La réponse est évidente, c’était l’idée de le vendre avant 2024, a souligné le spécialiste du PSG. Mais au prix demandé par le club et avec le salaire qu’a Julian Draxler, ce garçon est tout simplement invendable. Et puis finalement, il fait si bon vivre à Paris et on sait qu’il aime bien la vie parisienne… Draxler, Verratti, le hasard des longues indisponibilités frappe souvent les mêmes. Et comme je déteste le gâchis, ça m’embête tout ça. » Espérons pour le PSG et Stéphane Bitton que l’infirmerie ne se remplira pas davantage pendant cette trêve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page