Canal+Pierre MénèsPSGTV

PSG : Tuchel s’est trompé de combat, Pierre Ménès explique son erreur

Battu en finale de la Coupe de France face au Stade Rennais samedi soir, le Paris-Saint-Germain a la gueule de bois. Pour la première fois depuis l’ère qataris, le PSG n’a remporté aucune des deux coupes nationales et Thomas Tuchel, l’entraîneur en place depuis cet été, est forcément pointé du doigt malgré des débuts prometteurs. Consultant pour Canal Plus lors du match entre Montpellier et le club parisien, Pierre Ménès a rappelé, lors de l’avant-match, ce qui avait fait basculer la saison du PSG et plus particulièrement celle du technicien allemand.

« Il s’est trop pollué l’esprit avec sa guéguerre avec Antero Henrique. »

« Seulement un titre de champion cette saison ? Oui, c’est léger. Après quand le Paris-Saint-Germain gagnait tous les ans la coupe de la Ligue on disait que ça ne servait à rien, là se faire éliminer par Guingamp ça devient tout de suite une catastrophe. Sur la coupe de France, le PSG restait sur une série incroyable de matchs gagnés. Je pense, aujourd’hui avec un petit peu de recul, que ça met justement en perspective le mérite du PSG d’avoir remporté autant de titre, donc ça prouve que ce n’est peut-être pas aussi facile que ce que beaucoup veulent dire malgré des moyens évidemment énormes. Maintenant, c’est sûr que le bilan de Tuchel n’est pas bon et plus encore je dirais que le coaching de Tuchel n’est pas bon depuis Manchester. Au début de la saison on a beaucoup loué ses rapports avec les joueurs, ses changements tactiques en cours de match, souvent à la mi-temps il trouvait la solution quand ça n’allait pas et depuis Manchester je le trouve amorphe et je pense qu’il s’est trop pollué l’esprit avec sa guéguerre avec Antero Henrique, à savoir qu’il va vouloir avoir le pouvoir sportif au sein du club et qu’il a peut-être poussé un petit peu loin le bouchon, » a déclaré le consultant, pour qui l’entraineur allemand s’est trompé de cible, et a surtout cherché un coupable quand les résultats n’étaient plus au rendez-vous.

Bouton retour en haut de la page
Fermer