Radio

ASSE ou OL, des supporters ingérables, il tape du poing sur la table

L’exercice 2021-2022 fermera bientôt ses portes et il sera donc temps de faire les différents bilans, club par club. Certains auront déçu, quand d’autres auront surperformé. 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on a vécu moult de péripéties durant cette saison de Ligue 1 et alors qu’il reste quatre journée à disputer, toutes les cartes ne sont pas encore toutes distribuées, loin s’en faut. Par exemple, la lutte fait toujours rage en bas du classement. Une lutte fatidique qui pourrait voir certains clubs emblématiques du football hexagonal disparaitre, purement et simplement, de l’élite. C’est notamment le cas des Girondins de Bordeaux et de l’AS Saint-Etienne. Pour ces derniers, même si cela semble grandement mal engagé, tout est encore possible. Mais ce n’est pas en offrant des prestations comme celle face à l’AS Monaco ce samedi que l’espoir restera de mise. En effet, les Verts ont littéralement explosé en cours de vol face à des Monégasques plus que surprenants sur cette fin de saison, score final : 1-4.

Un laxiste en cause ?

Et durant cette partie où leur équipe a été en-dessous de tout, les supporters stéphanois ont exprimé leur ressenti et leur colère au sein des travées du stade Geoffroy Guichard, entraînant une interruption temporaire de la rencontre. Des échauffourées qui se sont également vues du côté de l’OL ou, dans l’échelon inférieur, du côté de Nancy. Sur les ondes de Europe 1, Marc Libbra s’est exprimé à ce sujet. Celui-ci a ainsi estimé qu’un certain laxisme régnait au sein de ses différents clubs, laissant, de fait, libre cours aux agissements de leurs supporters exaspérés. 

« C’était déjà le cas lors des saisons précédentes, mais je pense que cette saison on a atteint le summum. Aujourd’hui, la plupart des supporters n’aiment plus forcément leur club. Parce que, encore une fois, ce sont les joueurs qui vont subir, mais ce seront les premiers à partir. Quand on voit la modernité de certains clubs, il serait très facile d’identifier les gens qui ne se comportent pas bien. Personne n’a jamais été identifié… On laisse faire et on est au courant de tout », s’est attristé un Mac Libbra apparemment exaspéré par les différents épisodes qui peuvent se jouer dans les enceintes hexagonales depuis de longs mois désormais. 

Un commentaire

  1. Pauvre libra ….c est le pognon qui est responsable et le manque de de l état .
    Les fauteurs de troubles sont filmés sans arrêts et rien ne leur arrive .
    Comment rentrer 250 fumigènes dans un stade alors qu’il y a une fouille systematique a l entrée ?
    Les officiels sont au courant et laisse passer les ultras et leurs matis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page