Radio

FCGB : Pour Alain Giresse, Bordeaux s’est vu trop beau

Lanterne rouge de Ligue 1 après 26 journées, Bordeaux compte sur son nouvel entraîneur David Guion pour sauver sa place dans l’élite. Optimiste, l’ancien Girondin Alain Giresse croit au maintien, surtout depuis le départ de l’ancien coach Vladimir Petkovic dont il ne comprenait pas les ambitions dans le jeu.

Bordeaux s’est finalement rendu à l’évidence. Malgré les grandes difficultés de son équipe depuis le début de la saison, le club aquitain a attendu le mois de février pour écarter l’entraîneur Vladimir Petkovic. Dans un premier temps, la direction a préféré renforcer l’effectif en janvier et donner une chance au technicien. Finalement, l’échec s’est confirmé avec l’ancien sélectionneur de la Suisse, dont le licenciement a soulagé Alain Giresse. En effet, l’ancien Girondin estime que Vladimir Petkovic a mal jaugé la qualité de son groupe.

« Je pense qu’on était parti en début de saison avec des ambitions de faire un très bon championnat alors que compte tenu du passif sportif de la saison dernière, des possibilités de recrutement, il fallait d’abord se dire que ce n’est pas déshonorant que de jouer le maintien compte tenu de la situation actuelle de notre club, a commenté la légende du FCGB sur France Bleu. On est parti certainement avec des ambitions dans le jeu que, malheureusement, Petkovic n’a pas pu mettre en application avec son effectif. »

Depuis, David Guion a été nommé. Et très vite, le nouveau coach a mis en place un système beaucoup plus prudent avec cinq défenseurs et deux purs milieux défensifs. Résultat, Bordeaux a au moins partagé les points avec Monaco (1-1) et Clermont (1-1). « Ces deux matchs-là, sans défaite, ce sont peut-être les prémices de quelque chose qui peut à nouveau se remettre en place. Il n’est pas trop tard pour que ça puisse nous donner un espoir de maintien », a positivé Alain Giresse, de nouveau optimiste avant la réception de Troyes dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page