Daniel RioloLigue 1RadioRMCTV

L1 : Une fois de plus, Daniel Riolo cible la mentalité française

Qualifié pour les seizièmes de finale de la League Europa pour la première fois de son histoire après sa victoire sur le F.C Astana (2-0) jeudi soir, le Stade Rennais s’est fait peur jusqu’à la dernière journée. Dans le même temps, Bordeaux a assuré en l’emportant sur la pelouse de Copenhague (1-0) mais le Zénith Saint Pétersbourg s’étant incliné, les Bordelais restent troisième à trois points du Slavia Prague, deuxième.

« Ils ont eu un coup de bol d’avoir cette finale mais sinon c’était une belle salade de regret pour eux. »

Pour Daniel Riolo, cette réaction de dernière minute est symbolique du mental à la française : « C’est toujours la même chose avec les clubs français, ce manque d’envie permanent. C’est toujours à un moment, dans la réaction, l’équipe française va se dire « ah oui il faut que je fasse le match alors je le fais quoi ». Rennes sont passés parce qu’ils se sont retrouvés dans le dernier match à domicile contre Astana où ils étaient obligés de gagner pour se qualifier mais au final c’est limite. Ils ont eu un coup de bol d’avoir cette finale mais sinon c’était une belle salade de regret pour eux. A un moment donné il va falloir se décider à être bon du début à la fin et de vouloir aller plus loin parce que foncièrement je ne pense pas que cela soit un problème de qualité de nos joueurs, c’est mentalement qu’il y a un problème, » a déclaré le journaliste sur les ondes de RMC Sport qui continue de développer sa thèse d’une mentalité française défaillante.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page