Radio

l’AS Monaco et Aurélien Tchouameni en mode rouleau compresseur, Kevin Diaz aux anges

C’est un sacré coup d’arrêt qu’a subi de Stade Rennais ce vendredi en ouverture de la 32e journée de Ligue 1. 

Si on connait déjà le nom du futur champion de France, le PSG étant largement en tête du classement, la lutte fait rage pour les places européennes, la Ligue des Champions en premier lieu. Ce dimanche soir, l’OM aura un déplacement très difficile à effectuer sur la pelouse du Paris Saint-Germain. Et en cas de revers phocéen, Rennes avait l’occasion de retrouver sa deuxième place au classement en négociant au mieux la réception d’une AS Monaco assez irrégulière. Oui mais voilà, au terme d’un match riche en buts, les hommes de Bruno Genesio ont raté le coche en s’inclinant sur le score de 2-3.

Une partie qui sonne le retour de l’AS Monaco ? En tout cas, avec cette victoire, les Monégasques remontent provisoirement à la quatrième place. Sur les ondes de RMC, Kevin Diaz a loué ce retour en force. Il a notamment tenu à mettre en avant deux joueurs en particulier : Tchouameni et Fofana, les deux milieux de terrain du club du rocher. 

« Ils ont été vraiment excellents. Je trouve qu’on a retrouvé le Monaco de la première moitié de saison., l’ASM qui fonctionnait très bien avec Niko Kovac. Ce n’était pas flamboyant, mais c’était cohérent et solide. Un bloc avec un carré : Disasi, Badiashile avec un duo devant composé de Tchouaméni et de Fofana. Je ne comprends pas pourquoi Jean Lucas était autant aligné lors des dernières semaines. Force est de constater que depuis le retour en forme de Tchouaméni et de Fofana, l’AS Monaco redevient un véritable rouleau compresseur », a exposé un Kevin Diaz qui estime donc que le retour au premier plan d’Aurélien Tchouaméni est l’une des raisons de ce petit renouveau monégasque en Ligue 1. Un retour qui est particulièrement bien senti, le sprint final étant lancé. Désormais, la lutte pour les places européennes seront disputées comme jamais. De quoi nous offrir une fin d’exercice des plus haletantes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page