Radio

Médias : Jérôme Rothen inquiet pour les futurs consultants

Connu pour son franc-parler au micro, Jérôme Rothen constate que les joueurs s’expriment de moins en moins auprès des médias. Cette réticence inquiète l’ancien Parisien qui s’interroge sur les futurs consultants.

Le mois dernier, Eric Carrière annonçait son prochain départ à la fin de la saison. Le consultant de Canal+ va quitter le monde du football qu’il ne supporte plus. Parmi les éléments qui le poussent vers la sortie, l’ancien milieu de terrain regrette notamment le comportement des joueurs, l’individualisation orchestrée par les médias ainsi que l’importance accordée aux polémiques extra-sportives. Des sujets que Jérôme Rothen parvient à aborder sans la moindre lassitude.

« La petite phrase ou l’attitude en dehors du pur football, on en parle, bien sûr. Mais j’essaie de les relier au terrain. Sinon, ça n’a pas de sens, a expliqué le consultant de RMC interrogé par L’Equipe. Par exemple, parler de la Ligue et de la Fédération, au bout d’un moment, ça me casserait la tête. Mais je suis désolé, les incidences sont directes sur nos clubs, donc c’est important. » Jérôme Rothen accepte donc d’évoquer ces thèmes du lundi au vendredi.

Et contrairement à son ancien collègue Christophe Dugarry qui avait claqué la porte en 2020, le rythme imposé ne le dérange absolument pas. « Ce n’est pas près de m’arriver, a-t-il assuré. Quand, comme moi, tu sais dès la fin de ta carrière que tu veux en faire ton nouveau métier, tu peux durer dans le temps. En revanche, ceux qui deviennent consultants un peu par hasard, ne parlent que de tactique, en gardant un peu le frein à main sur le reste, se lassent plus rapidement. » Épanoui dans son rôle, l’animateur de l’émission « Rothen s’enflamme » évoque tout de même un point agaçant.

Rothen ne voit pas de concurrence

Selon lui, les joueurs ne s’expriment plus librement auprès des médias. « Je me demande bien qui seront les consultants de demain ? Lorsqu’on nous coupe pendant l’émission pour écouter la réaction des joueurs en direct, parfois, je me demande pourquoi on nous a coupés… C’est toujours la même chose, a critiqué Jérôme Rothen. Les joueurs ne disent plus rien, ont peur qu’une phrase déclenche un “bad buzz”. C’est terrible… Mais, dans un sens, tant mieux pour nous, on aura moins de concurrence dans les années à venir (Rires.) » Méfiants dans leur communication, certains joueurs auront sûrement davantage de choses à dire à la retraite.

Un commentaire

  1. Rothen qui nous explique ce que l’on voit très bien nous même sert à quoi , à part insulter , critiquer tous les dirigeants , joueurs etc…… ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page