Radio

OL : Cherki remplaçant à Lyon, le débat s’enflamme

Alors que son entrée en jeu était prévue lors du derby entre l’Olympique Lyonnais et l’AS Saint-Etienne dimanche (2-1), Rayan Cherki est finalement resté sur le banc…

Considéré comme le nouveau grand espoir du club rhodanien, Rayan Cherki commence sérieusement à s’impatienter. Auteur de belles choses la saison passée, et notamment en Coupe de France, le joueur de 17 ans n’a plus joué depuis plus d’un mois, soit depuis son entrée en jeu en fin de match contre l’OM le 4 octobre dernier (1-1). Dimanche contre les Verts, Cherki était pressenti pour entrer, mais Rudi Garcia a préféré donner sa chance à Mendes, Paqueta ou à Kadewere. Un scénario qui se répète de semaine en semaine. Ce qui a le don d’agacer le clan Cherki, qui se pose déjà des questions sur l’avenir de son protégé à Lyon. En tout cas, ce manque de considération envers ce grand talent lyonnais provoque des débats, et notamment sur l’antenne de RTL.

« Vous voulez faire la même chose avec Cherki ? »

Giovanni Castaldi : « La situation est un peu compliquée entre Rudi Garcia et le clan Cherki… ».

Eric Silvestro : « Le clan Cherki, il va attendre, il faut être patient, il faut qu’il soit décisif. Car là, Kadewere ne dit rien, il rentre, il marque un doublé ».

Xavier Domergue : « Cherki ne risque pas d’être décisif en quatre minutes… ».

Eric Silvestro : « Ok, mais les jeunes, ils ne jouent pas pendant trois matchs, ils remettent tout en question… C’est qui le clan Cherki ? C’est normal qu’il ne joue pas, Lyon gagne tous ses matchs sans lui ».

Xavier Domergue : « Vous voulez faire quoi avec Cherki ? Gouiri est parti à Nice, il réussit. Vous voulez faire la même chose avec Cherki ? Cherki a du talent et des qualités. Lyon aurait bien besoin de lui dans le jeu ».

Eric Silvestro : « Cherki est talentueux, évidemment. Mais il n’accepte pas d’être sur le banc… ».

Giovanni Castaldi : « Ce n’est pas une question d’être sur le banc. C’est une question de rentrer à la 87e minute. Comment tu veux qu’un mec fasse la différence en trois minutes ? Surtout qu’à Lyon, le discours est positif sur Cherki. Il est courtisé, on lui dit de rester pour qu’il joue, mais il ne joue pas… ».

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page