Radio

OL : Gaël Berger applaudit Lopes et détruit Dembélé

Vendredi, l’Olympique Lyonnais a perdu gros en chutant une nouvelle fois en finale de la Coupe de la Ligue contre le Paris Saint-Germain (0-1).

Le club rhodanien va peut-être commencer à se dire qu’il est maudit au Stade de France. Depuis son dernier titre, acquis lors de la Coupe de France 2012, l’OL n’a plus soulevé le moindre trophée. Ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant, puisque Lyon est revenu deux fois à Saint-Denis en finale de la Coupe de la Ligue, en 2014 et cette année. Mais à chaque fois, les Gones sont tombés face à l’ogre parisien… Et ce dernier revers dans la coupe de la LFP compte double, puisqu’en plus de rater l’occasion de dépoussiérer son palmarès, l’OL a échoué dans sa quête de Coupe d’Europe. La faute à Bertrand Traoré, qui a loupé son tir au but, mais pas que. Car si certains Lyonnais se sont montrés intéressants durant les 120 minutes de cette rencontre au sommet face au PSG, d’autres ont perdu des points, comme l’explique Gaël Berger.

« Dembélé a affiché beaucoup de lacunes techniques »

« Le top ? Anthony Lopes. Titulaire surprise, suite à la blessure au dos de Ciprian Tatarusanu lors de l’entraînement de veille de match, le gardien lyonnais n’a pas semblé perturber. Au contraire. S’il gardait un mauvais souvenir de la finale 2014, aussi bien sur le plan individuel que collectif, l’international portugais a parfaitement dévié une lourde frappe de Gana Gueye en première période, puis un coup-franc bien placé ainsi qu’une tête de Neymar en seconde période. Il se détend encore sur la frappe de Di Maria en prolongation. Solide, comme très souvent. Le flop ? Moussa Dembélé. Attendu comme le point d’appui qui devait permettre à toute l’équipe de remonter, l’avant-centre lyonnais a affiché beaucoup de lacunes techniques. Sa puissance et son goût du combat n’ont pas masqué son déchet, notamment sur un centre en retrait de Léo Dubois sur lequel il rate le ballon », a écrit le journaliste de Radioscoop, qui estime donc que l’OL va devoir changer de braquet s’il veut avoir une chance de sortir la Juventus en huitièmes de finale de la Ligue des Champions le 7 août prochain.

Bouton retour en haut de la page
Fermer