Radio

OM : Eyraud, McCourt et la moitié de l’effectif, il rêve d’un coup de balai

De retour sur la scène médiatique, le candidat au rachat de l’Olympique de Marseille Mourad Boudjellal redonne espoir à des supporters comme René Malleville.

Vainqueur de son premier match de Ligue des Champions cette saison contre l’Olympiakos (2-1), l’Olympique de Marseille peut espérer un accès à l’Europa League. Une sorte de lot de consolation dont René Malleville ne veut pas. En effet, le célèbre supporter marseillais craint de voir son équipe vivre un nouveau fiasco européen et se projette déjà sur la saison prochaine. Si possible avec un nouveau propriétaire, un autre président et un effectif renouvelé.

« Se qualifier pour l’Europa League ? Je ne le souhaite pas, on va encore se faire ridiculiser, a prévenu le chroniqueur de Radio Star. Alors gardons nos forces pour la Ligue 1 en espérant que le club soit vendu d’ici l’année prochaine, qu’on reparte sur de bonnes bases en étant sur le podium en fin de saison. Jouer l’Europa League pour gagner de l’expérience ? Si on est sur le podium et qu’on est rachetés, la moitié des joueurs qui sont là vont partir. Et si on rachète des joueurs expérimentés, on s’en fout, ils l’auront déjà. »

« Qu’on balance la moitié de l’effectif »

« C’est sûr qu’avec l’équipe qu’il y a là, il n’y a pas d’expérience. Même Payet et Mandanda qui est en équipe de France, mais les trois-quarts du temps il ne joue pas. Moi je veux que le club soit vendu, qu’on achète de vrais joueurs, qu’on balance la moitié de l’effectif d’aujourd’hui qui n’a pas d’expérience et qu’on achète des joueurs expérimentés, avec un repreneur qui a de la monnaie, avec de bonnes idées et un président qui connaît le ballon et qui a des envies », a réclamé René Malleville, déterminé à en finir avec le président Jacques-Henri Eyraud et le propriétaire Frank McCourt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page