Radio

PSG : Kurzawa, la boulette de Leonardo se confirme

Suspendu pour six matchs après le Classique dimanche, Layvin Kurzawa met le Paris Saint-Germain dans une situation délicate. De quoi s’interroger à nouveau sur le choix du directeur sportif Leonardo.

Comme le Paris Saint-Germain pouvait le craindre, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel a annoncé des sanctions suite aux débordements du Classique. A l’image de son coéquipier Leandro Paredes, entré en jeu pour se venger de Dimitri Payet, Neymar a écopé d’une suspension de deux matchs plus un avec sursis pour son mauvais geste sur le Marseillais Alvaro Gonzalez. Mais ce n’est pas la nouvelle la plus inquiétante pour le coach Thomas Tuchel. Sans doute privé de Juan Bernat blessé pour un moment, l’entraîneur parisien doit composer avec la suspension pour six matchs de Layvin Kurzawa. Un coup dur que Stéphane Bitton ne digère pas, lui qui se demande encore pourquoi le directeur sportif a prolongé le contrat du latéral gauche français.

« Normal, il est le déclencheur »

« Concernant la commission de discipline, franchement le PSG ne s’en sort pas si mal, a estimé le journaliste de France Bleu Paris. En tout cas pour l’instant, avant que Di Maria ne passe devant la commission mercredi prochain. Parce qu’il risque six matchs de suspension. Ce que Kurzawa a reçu. Normal, il est le déclencheur. On se demande encore pourquoi il a été prolongé encore quatre ans au PSG. C’est surtout le dossier Neymar qui inquiétait tout le monde. On avait peur qu’il prenne cher. Comme Mbappé, il est un joueur essentiel au PSG. Avec un 2+1, Neymar et Leandro Paredes ont quasiment pris trois matchs de suspension, parce qu’ils auront au moins un jaune dans les dix matchs à venir de Ligue 1. » Il serait effectivement étonnant de voir ces deux joueurs échapper au carton pendant si longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page