Radio

PSG : L’équipe C tape le Stade Rennais, Stéphane Bitton déprime

Le Paris Saint-Germain s’est imposé ce week-end face au Stade Rennais en Ligue 1 (3-0). Une victoire qui a encore coûté cher aux Franciliens.

A Paris, la trêve internationale va faire un peu de bien à Thomas Tuchel. Du moins en apparence, car certains joueurs blessés, qui ne sont pas convoqués avec leur sélection, vont pouvoir souffler et se rétablir dans la sérénité. L’entraîneur allemand a une nouvelle fois dû constater les dégâts face au Stade Rennais ce samedi soir. Moise Kean, Idrissa Gueye, Alessandro Florenzi ou encore Thilo Kehrer sont sortis sur blessure. Un cauchemar pour le PSG, qui a même dû finir la rencontre sans attaquant. Une victoire triste pour la Ligue 1 selon Stéphane Bitton.

“Il faut rappeler que c’était l’équipe C du PSG qui était sur le terrain contre le Stade Rennais”

Sur l’antenne de France Bleu, le journaliste a appuyé son propos. “Il va falloir poser la question de cette Ligue 1 qui est survendue. Elle ne pousse pas le PSG à se surpasser. Il faut rappeler que c’était l’équipe C du PSG qui était sur le terrain contre le Stade Rennais. Une équipe censée taquiner le Paris Saint-Germain. On allait voir ce qu’on allait voir… Pif, paf, pouf, au bout de 21 minutes il y avait déjà 2-0 pour le PSG. Il y a un vrai problème. Lille perd à Brest hier. Donc Paris a encore creusé l’écart. Marseille est quatrième avec un match à jouer. Mais quand vous voyez ce qu’est l’OM, vous pouvez vous poser des questions sur le niveau de la Ligue 1. Est-ce que Thomas Tuchel est encore sur un siège éjectable ? Mais évidemment. Il n’est jugé que sur l’Europe. Il est venu à Paris pour lui donner cette fameuse coupe. Samedi, n’importe qui aurait pu être sur le banc du PSG et avoir ce résultat contre Rennes. La différence doit se faire en Ligue des champions. C’est là qu’on attend le PSG et Thomas Tuchel”, a notamment indiqué Stéphane Bitton, qui attend beaucoup de la rencontre en Paris et Leipzig en Ligue des champions le 24 novembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page