Radio

PSG : Neymar joue au volley et fait des dons, Stéphane Pauwels le détruit

Alors qu’une bonne partie de la planète tourne actuellement au ralenti, en confinement à cause de la pandémie de coronavirus, Neymar, lui, vit sa meilleure vie dans sa villa au Brésil.

Suite à l’annonce de la suspension de tous les matchs européens et mondiaux, Neymar a rapidement quitté Paris pour retourner dans son pays. Si des joueurs comme Marquinhos ou Di Maria sont restés dans la capitale française pour vivre le confinement à côté de leur lieu de travail, d’autres joueurs du PSG sont rentrés chez eux, comme Cavani, Navas, Icardi ou Thiago Silva. Neymar, lui, s’est confiné avec des proches et son fils dans sa grande propriété à proximité de Rio de Janeiro. À l’intérieur de celle-ci, l’attaquant de 28 ans se maintient en forme avec son préparateur physique personnel. Mais il passe aussi du bon temps avec ses compatriotes. Ces derniers temps, Neymar s’est notamment affiché en train de jouer au volley-ball avec ses amis. Une image qui a fait polémique, alors que la plupart des gens sont cloîtrés chez eux, même si le joueur brésilien a bien fait savoir que ce terrain de volley était dans sa luxueuse demeure, et non une plage publique. Malgré cela, pour Stéphane Pauwels, Neymar a encore perdu une occasion de se montrer…

« On lui demande d’avoir un comportement irréprochable »

« Pour Neymar, ce n’est même pas de la provocation ou un faux procès, c’est son comportement qui cloche… Il a fait un don de 900 000 euros pour les hôpitaux. Bravo à lui ! Il a fait comme Cristiano Ronaldo… Il est capable de faire des choses comme ça. Mais derrière, il est aussi capable de se montrer en train de faire du volley sur la plage. C’est très con ! C’est une provocation… On lui demande d’avoir un comportement irréprochable. Quand tu es une star mondiale comme lui, tu n’as pas le droit d’avoir un tel comportement… », a lancé, dans On refait le match, le consultant de RTL, qui estime donc que Neymar a encore perdu des points pendant cette période de crise sanitaire alors qu’il a multiplié les jolis gestes envers le personnel soignant brésilien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer