PSGRadioRMC

PSG : Pierre Ducrocq est cash, c’est la dictature qu’il faut à Paris

Le Paris Saint-Germain affronte Dijon ce mardi en Ligue 1. Une bonne manière d’oublier l’élimination en Ligue des champions pour les hommes de Thomas Tuchel.

Dans la capitale, les derniers jours sont assez durs à gérer. Entre l’élimination en Ligue des champions et la grogne des supporters qui s’en est suivie, les champions de France vont devoir trouver les ressources pour vite se reconcentrer sur leurs objectifs et ne pas se dissiper. Presnel Kimpembe, auteur d’une vidéo d’excuses après le match face à Manchester United, en a notamment pris pour son grade.

Les joueurs ont trop de pouvoir pour Pierre Ducrocq

Sur l’antenne d’RMC, l’ancien du PSG n’a pas fait dans la langue de bois au moment de parler de la gestion du club de la capitale. Pour lui, il faut plus d’ordre et de respect. “Pour moi, après un match comme ça, tout le monde doit faire profil bas et doit retourner mettre le bleu de chauffe à l’entraînement et basta ! Personne ne doit communiquer là-dessus. Ou alors, c’est parce que le club le décide et avec le service de communication du club. La vidéo de Presnel Kimpembe, j’ose espérer que lorsqu’il le fait, il le fait avec une bonne volonté. Une volonté d’assumer face aux supporters une part de responsabilité de la défaite (…) Sauf que derrière, t’as une boîte de production (Bros.Stories), qui était la même que pour le dîner entre Matuidi, Verratti, Meunier et Draxler avant un match important (le match retour face au FC Barcelone en mars 2017). C’est la même société, qui elle ne pense pas du tout aux conséquences que ça peut avoir pour le joueur ou le club. Ils s’en foutent, ils mettent en scène ces excuses et ce message de Kimpembe. Moi, si je suis le club, après une catastrophe comme ça, t’as juste à te taire et à retourner à l’entraînement, et nous le club, on va te dire ce que l’on fait et ce que tu fais (…) Il n’y a rien qui va là-dedans. Tu dois te taire et retourner à l’entraînement et puis le club doit te dicter ce que tu vas faire”, s’est emporté un Pierre Ducrocq en décalage avec les valeurs du football actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page