Radio

PSG : Ramos de retour, le vrai boss c’est lui

Le PSG a fait le chaud ce samedi soir sur la pelouse du Clermont Foot pour le compte de la 31e journée de Ligue 1 (6-1).

Le PSG se dirige tout droit vers son dixième titre de champion de France, ce qui lui permettra de rejoindre l’AS Saint-Etienne au panthéon hexagonal des clubs les plus titrés. Un sacré évènement, même si la tâche de l’élimination en huitièmes de finale de la Ligue des Champions face au Real Madrid prendra du temps à s’estomper. Il faut donc dès à présent regarder le futur pour les Parisiens et leur objectif principal : bien conclure un exercice très décevant sur le papier.

Une détermination qui a été ressentie ce samedi soir face à Clermont. Désireux de faire mal et de jouer au football, ce qui n’a pas toujours été le cas, les Rouge et Bleu ont offert un véritable récital, la MNM se mettant particulièrement en valeur. Mais outre les trois superstars franciliennes, on a également pu voir le retour de Sergio Ramos au sein du XI concocté par Mauricio Pochettino. Et comme à chaque fois qu’il porte la tunique parisienne, la légende ibère a su tenir son rang. De quoi générer énormément de frustration chez Grégory Schneider. En effet, sur les ondes de Europe 1, le journaliste a mis en exergue l’impact qu’aurait pu avoir l’ancien merengue. 

« Aujourd’hui, c’est le meilleur défenseur parisien, clairement. Regardez l’impact sur les coups de pied arrêtés, regardez l’impact dans le leadership. Sur le but clermontois, c’est le seul à ne pas être mouillé. Une fois de plus, quand ce garçon est en état de jouer, c’est le meilleur. Il a quelque chose quand il joue. Il a un leadership, il permet à l’équipe de jouer plus haut. Il a ce supplément d’âme. Il n’aurait pas fait de mal à la 60e minute de jeu au Bernabeu. Ce n’est pas un mec qui regarde ses godasses », a exposé Grégory Schneider qui reconnait donc, par ces mots, l’influence qu’aurait pu avoir un Sergio Ramos si les pépins physiques n’avaient pas entaché sa saison avec le PSG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page